Arrestation au Maroc liée aux sept arrêtés en France fin novembre

le
0
ARRESTATION AU MAROC LIÉE AUX SEPT ARRÊTÉS EN FRANCE FIN NOVEMBRE
ARRESTATION AU MAROC LIÉE AUX SEPT ARRÊTÉS EN FRANCE FIN NOVEMBRE

RABAT (Reuters) - Un homme soupçonné d'avoir agi comme intermédiaire entre des dirigeants de l'Etat islamique et la cellule démantelée par les autorités françaises fin novembre a été arrêté au Maroc, a annoncé samedi le ministère marocain de l'Intérieur.

Sept personnes ont été arrêtés le mois dernier en France, à Strasbourg et à Marseille, dans le cadre d'une enquête de plus de huit mois sur un projet d'attentat en France.

Dans le cadre de la mission qui lui avait été assignée, (le suspect) a rencontré des émissaires de l'Etat islamique à la frontière turco-syrienne où il a reçu des instructions à transmettre au groupe qui a été arrêté sur le territoire français, indique le ministère marocain de l'Intérieur dans un communiqué.

Le suspect devait se rendre en France via l'Allemagne et devait utiliser un faux passeport, précise le ministère.

Aucune précision n'a été donnée à son sujet. Il s'agirait d'un Marocain vivant en Espagne, apprend-on auprès des services de sécurité.

"Quand il a vu que le groupe avait été arrêté en France, il est venu au Maroc en provenance de Turquie et a été arrêté à l'aéroport quand son avion a atterri", explique-t-on sous le sceau de l'anonymat.

Le Maroc estime à 1.500 le nombre de ses ressortissants qui combattent dans les rangs djihadistes en Syrie et en Irak. Quelque 200 ont été mis sous les verrous après être rentrés et 500 environ ont été tués au combat.

(Aziz El Yaakoubi; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant