Armes à feu : les larmes de Barack Obama

le , mis à jour le
0
Le président Barack Obama, ému aux larmes, pendant sa conférence de presse sur les armes à feu, le 5 janvier 2016. 
Le président Barack Obama, ému aux larmes, pendant sa conférence de presse sur les armes à feu, le 5 janvier 2016. 

Le président américain Barack Obama, par moments en larmes, a souligné mardi la nécessité de « ressentir l'urgence » d'agir sur la question du contrôle des armes à feu aux États-Unis, où les fusillades sont devenues quotidiennes. « Nous devons ressentir l'urgence absolue maintenant, car les gens meurent. Et les excuses constantes pour l'inaction ne marchent plus. Ne suffisent plus », a répété le président Obama en citant Martin Luther King, lors d'un discours prononcé ce mardi à la Maison-Blanche.

Évoquant les enfants abattus par un déséquilibré à l'école de Sandy Hook en décembre 2012, le président n'a pu retenir ses larmes. « À chaque fois que je pense à ces enfants, ça me met en colère », a lancé Barack Obama. Le président américain, qui a annoncé lors de cette conférence une série de mesures visant à réformer le contrôle des armes, a également estimé que le lobby des armes ne peut pas prendre l'Amérique « en otage ». « Nous n'avons pas à accepter ça », a-t-il ajouté, en estimant que le Congrès, à majorité républicain et qui s'oppose fermement à toute modification de la législation en la matière, est, lui, tenu par ce lobby.

Campagne électorale

L'initiative du président, à la portée pourtant limitée, suscite en Amérique une véritable...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant