Arabie : les Saoudiennes veulent conduire elles-mêmes !

le
3
La campagne des militantes contre l'interdiction de conduire a lieu essentiellement sur les réseaux sociaux.
La campagne des militantes contre l'interdiction de conduire a lieu essentiellement sur les réseaux sociaux.

Les femmes saoudiennes ont fait de ce 26 octobre le point culminant de leur action contre l'interdiction de prendre le volant qui les frappe. Une action courageuse, car, dès jeudi, le ministère saoudien de l'Intérieur a prévenu qu'il agirait avec fermeté à l'encontre des femmes qui oseraient conduire un véhicule. Les militantes ont relancé début octobre la campagne pour le droit des Saoudiennes à conduire dans le royaume, le seul pays au monde à interdire aux femmes de se mettre au volant. Elles ont multiplié les interventions sur les réseaux sociaux où une pétition intitulée "Levez l'interdiction faite aux femmes de conduire" a recueilli plus de 2 700 signatures.

Elles ont encouragé les conductrices à poster des photos d'elles-mêmes au volant sur Twitter sous le hashtag "#IWillDriveMyself", et sur les autres réseaux sociaux. Des militantes ont indiqué à l'AFP que "deux ou trois" femmes échangeaient quotidiennement sur WhatsApp des photos d'elles-mêmes en train de conduire. Mais elles ont indiqué que rien de spécial n'était prévu pour dimanche, au pic de la campagne. "Nous demandons seulement aux femmes qui ont besoin de conduire de le faire comme d'habitude le 26" ou un autre jour, a déclaré l'une de ces militantes, Nassima al-Sada. Aziza al-Youssef, qui affirme faire des courses en utilisant sa voiture deux ou trois fois par semaine, indique que la campagne est destinée à "faire entendre la voix" des femmes, sans pour autant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • restif1 le lundi 27 oct 2014 à 07:55

    S'ils n'avaient pas le pétrole elle seraient interdites de dromadaire

  • mjjmimi le lundi 27 oct 2014 à 07:27

    Allah a tout prévu et tout règlé. Il dit ce qui est permis et ce qui est interdit. Nulle part il est dit que les femmes ont le droit de conduire. Donc elles n'ont pas le droit !

  • bordo le dimanche 26 oct 2014 à 22:56

    Très bon. L'islam c'est donc bien la démocratie.