Après un gel en 2015, les tarifs des péages repartent à la hausse ce lundi

le
4

Contrairement à la promesse faite par Ségolène Royal, les prix des péages autoroutiers augmentent bel et bien de 1,12%. Une hausse bien supérieure à la faible inflation en France.

C'est une augmentation qui avait fait parler d'elle. Elle est effective depuis ce lundi. Contrairement à la promesse de Ségolène Royal, les tarifs des péages progressent bien de 1,12% en moyenne. Et pourtant, l'inflation reste toujours aussi faible, à +0,2%. Cette hausse, qui était attendue après un gel des tarifs en 2015, s'explique en majorité par l'augmentation de la redevance domaniale, le «loyer» payé par les entreprises concessionnaires d'autoroutes à l'État pour l'occupation du domaine public. Elle a été voté la semaine dernière par le Comité national des usagers des autoroutes. Dans le détail, ce sont les automobilistes empruntant les autoroutes du sud de la France (ASF) qui seront les plus touchés (+1,63%). Les réseaux Area (région Rhône-Alpes, + 1,27%) et APRR (Centre et Est de la France, +1,23%) complètent le podium. À l'inverse, c'est le rseau Cofiroute (centre et Ouest de la France) qui affiche la plus faible hausse.

Selon Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 Millions d'automobilistes, ce pourcentage de hausse, fruit d'un accord entre l'État et les sociétés concessionnaires d'autoroutes, a été annoncé au Comité des usagers du réseau routier national dont il est membre. L'association dénonce une «hausse abusive, lourde de conséquences sur le pouvoir d'achat des ménages et sur la sécurité des usagers de la route». «On avait la sensation que la ministre (de l'Ecologie Ségolène) Royal tenait ses engagements de gels de tarifs, et au final on se rend bien compte que c'est du vent», a déclaré Pierre Chasseray, délégué général de l'association et membre du comité.

Ce sont donc finalement les sociétés d'autoroutes qui ont remporté leur bras de fer avec Ségolène Royal qui avait exclut dès octobre 2014 une hausse des tarifs des péages. Trois mois plus tard, c'est le premier ministre Manuel Valls qui annonçait le gel des tarifs. Et pourtant, début décembre, Les Échos révèlent que les prix des péages autoroutiers allaiet bel et bien repartir à la hausse. Une envolée des prix qui sera supérieure aux 0,57% annoncés jusque-là. Ségolène Royal assure qu'elle n'était pas au courant. Car l'augmentation des péages le 1er février 2016 résulte de l'application des contrats renégociée au forceps par... la ministre en personne début 2015.

• Gaz, Livret A, PEL, etc.: ce qui vous attend aussi ce lundi

Si les bonnes nouvelles ont prix fin pour le prix des péages autoroutiers, elles se poursuivent ce lundi pour les tarifs du gaz. Après un repli supérieur à 10% en 2015, ils reculent encore de 1,8% pour les quelque sept millions de foyers qui se chauffent au gaz.

Du côté de l'épargne, le taux du Livret A reste désespérement, à son plus bas historique de 0,75%. Une évolution logique du fait que l'inflation, sur lequel le calcul du taux du Livret A repose, est aussi très basse (+0,2%). Une bonne nouvelle pour les Français qui, du coup, voit le taux réel du Livret A restait plus élevé qu'à une époque où il était plombé par une inflation beaucoup plus hausse qu'aujourd'hui. Les particuliers qui souhaitent investir dans la pierre ne sont pas mieux servis: le taux des PEL ouverts à partir du 1er février 2016 verront son taux de rémunération passer de 2% à 1,5%.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • troteldo il y a 10 mois

    Si l'Etat pouvait imposer le gel qu'il applique depuis juillet 2010 au salaire de ses fonctionnaires aux sociétés d'autoroutes !

  • pchablat il y a 10 mois

    50% redevance domaniale.t

  • faites_c il y a 10 mois

    On aimerait bien que l'auteur de cet article à charge contre les sociétés d'autoroute nous dise de combien a augmenté la redevance domaniale que l'on puisse comparer la hausse imposée par l'état plutôt que de nous parler d'inflation! Il est curieux de constater que tous les services gérés par l'état augmente leurs tarifs bien plus que l'inflation (timbre postal, SNCF, RATP,...) et là l'auteur de cet article ne s'en émeut absolument pas! 1.12% d'augmentation sur 2 ans > à inflation???

  • jmjaff il y a 10 mois

    Scandaleux quand on sait que c'est l'état qui a rétrocédé le péage des autoroutes aux entreprises privées alors que c'était rentable....