Après l'accord, l'Iran peut-il avoir la bombe atomique ?

le , mis à jour à 01:50
1
Le président iranien Hassan Rohani visitant la salle de contrôle de la centrale nucléaire de Bushehr, en janvier 2015.  
Le président iranien Hassan Rohani visitant la salle de contrôle de la centrale nucléaire de Bushehr, en janvier 2015.  

Volontiers décrit comme « historique », l'accord sur le nucléaire iranien empêche-t-il réellement l'Iran d'obtenir la bombe atomique ? C'est en tout cas ce qu'a affirmé Barack Obama mardi matin. « Grâce à cet accord, la communauté internationale sera capable de s'assurer que la République islamique d'Iran ne développe pas une arme nucléaire », a souligné mardi matin le président américain lors d'une allocution solennelle depuis la Maison-Blanche. Et de marteler : « Toutes les voies vers une arme nucléaire ont été coupées. »

En écho, son homologue iranien Hassan Rohani a rappelé depuis Téhéran que son pays « ne cherchait pas et ne cherchera jamais à avoir l'arme nucléaire ». Problème, c'est la révélation en 2002 d'un site nucléaire secret, une usine d'enrichissement d'uranium à Natanz, qui avait attisé les soupçons des Occidentaux, et sonné le début d'une crise de douze ans. « Cet accord n'est pas fondé sur la confiance. Il est fondé sur les vérifications », a rappelé Barack Obama à Washington pour rassurer les nombreux sénateurs sceptiques au Congrès. « Les inspecteurs auront un accès 24 heures sur 24 aux installations nucléaires iraniennes clés. »

Contrôles encore jamais vus

L'accord conclu à Vienne limite considérablement les capacités nucléaires de l'Iran. Voie la plus rapide pour accéder à la bombe atomique, les activités d'enrichissement d'uranium se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 15 juil 2015 à 10:46

    le pakistan et israel l'ont bien. L'Iran a tout intérêt à garantir son intégrité territoriale avec l'arme nucléaire !