Antilles : Hollande-Royal, la blague complice et l'alliance politique

le
0
En Martinique, François Hollande annonce la présence de Ségolène Royal ainsi : Et enfin, Ségolène Royal, qui m'a longtemps fait croire qu'elle était de la Martinique !
En Martinique, François Hollande annonce la présence de Ségolène Royal ainsi : Et enfin, Ségolène Royal, qui m'a longtemps fait croire qu'elle était de la Martinique !

François Hollande entame son discours dans l'amphithéâtre Aimé Césaire de Fort-de-France samedi, peu avant 17 heures, par une petite revue de la troupe qui l'accompagne dans sa tournée antillaise. En plus du président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et de son ami Jean-Pierre Bel - ex-président du Sénat amoureux de Cuba, où tous se rendront lundi -, il a emmené "quatre ministres femmes" : "Quatre ministres de l'outre-mer, rien que ça !" s'amuse François Hollande.

Il y a d'abord George Pau-Langevin, "Martiniquaise par sa mère, Guadeloupéenne par son père, Francilienne par son lieu d'élection", raconte le président sur scène, face à quelque sept cents élus martiniquais. Ensuite, Christiane Taubira, "Guyanaise, mais surtout garde des Sceaux, ministre de la Justice défendant les valeurs de la République" (qui récolte les hourras de l'assistance). Il y a aussi Annick Girardin, "élue de Saint-Pierre-et-Miquelon". Last but not least, François Hollande annonce la présence de Ségolène Royal ainsi : "Et enfin, Ségolène Royal, qui m'a longtemps fait croire qu'elle était de la Martinique !"

Le chef de l'État est un vrai pudique. Lui qui a souffert de l'étalage de sa vie privée dans la presse people, et bien au-delà, n'a pas pour habitude de se livrer à des confidences qui sortent du champ politique. Celle-là est pourtant bien une pique affectueuse à la mère de ses quatre enfants, qui d'ailleurs rit de bon coeur avec la salle. ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant