Angela Merkel : la popularité intacte de la "chancelière Téflon"

le
0
La chancelière Allemande devrait battre en 2017 le record de longévité à la tête d'un gouvernement établi par Margaret Thatcher.
La chancelière Allemande devrait battre en 2017 le record de longévité à la tête d'un gouvernement établi par Margaret Thatcher.

Ce n'est plus un fauteuil, mais une chaise à porteurs remplie de confortables coussins brodés à l'or fin. Angela Merkel devrait sans l'ombre d'un doute se faire réélire pour la huitième fois consécutive à la tête du parti chrétien-démocrate. La chancelière fédérale est en effet la seule candidate à se présenter devant les délégués qui vont se retrouver pendant deux jours à Cologne à l'occasion du 27e congrès de la CDU. La seule question concerne le score qu'elle obtiendra. Il y a deux ans, "Mutti" avait réuni près de... 97,94 % des suffrages, soit 7 % de plus qu'en 2010. Ce plébiscite que n'aurait pas renié Nicolae Ceausescu ou le kazakh Noursoultan Nazarbaïev est d'autant plus impressionnant qu'il confirme la popularité sans cesse grandissante de la fille de pasteur élevée dans l'ancienne RDA. En 2004, les membres de son parti l'avaient en effet reconduite à la présidence sur le score "modeste" de... 88,4 %. Comment expliquer le succès, durable qui plus est, de la chef du gouvernement ?Sans chichisDans la période pour le moins troublée et anxiogène que nous traversons actuellement, la chancelière a tout d'abord l'avantage de rassurer ses concitoyens. La simplicité de cette femme, qui vit toujours dans le même modeste appartement à Berlin et qui continue de faire ses courses sans garde du corps, plaît aux Allemands. Ses vacances sans chichis en Italie, sa passion du ballon rond et ses habits plutôt stricts séduisent dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant