Angela Merkel, chancelière inoxydable ?

le
0
Qui pourrait barrer à Angela Merkel la voie d'une réélection en 2017 ?
Qui pourrait barrer à Angela Merkel la voie d'une réélection en 2017 ?

Angela Merkel sera-t-elle une fois de plus dans les starting-blocs dans la course à la chancellerie 2017 ? La question est dans l'air depuis quelque temps. Officiellement, la chancellerie s'obstine à déclarer qu'aucune décision ne sera prise avant le début de l'année 2016. Mais selon l'hebdomadaire Der Spiegel, Angela Merkel souhaiterait briguer un troisième mandat à la tête de l'Allemagne. En 2017, elle aura 63 ans et sera depuis douze ans au pouvoir. Elle n'aurait pas encore décidé s'il elle veut poser sa candidature pour l'ensemble du mandat qui s'arrêterait en 2022. Si elle était élue, Angela Merkel détiendrait avec Konrad Adenauer et Helmut Kohl le record de longévité politique.

Le soutien de la CSU

Le chef de la CSU - la petite et puissante alliée bavaroise de la CDU d'Angela Merkel - a fait savoir publiquement que son parti soutiendrait cette candidature. « Si nous voulons remporter les élections, a-t-il déclaré, elle doit être notre candidate. » Le ministre-président SPD du Schleswig-Holstein, Torsten Albig, a jeté un pavé dans la mare au sein de l'opposition sociale-démocrate qui gouverne en tandem avec la CDU à Berlin au sein d'une grande coalition. Torsten Albig a rendu hommage à Angela Merkel en déclarant : « Je trouve qu'elle fait du bon travail. C'est une bonne chancelière ». Il est accusé par son propre parti de torpiller les chances du candidat de l'opposition.

Une solide cote de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant