Andreas Lubitz, "un gars normal", "un jeune homme bien"

le
4
ANDREAS LUBITZ, "UN GARS NORMAL"
ANDREAS LUBITZ, "UN GARS NORMAL"

par Kirsti Knolle

MONTABAUR, Allemagne (Reuters) - Andreas Lubitz, le copilote de l'Airbus de Germanwings que la justice française soupçonne d'avoir provoqué délibérément le crash de l'appareil mardi dans les Alpes françaises, est décrit par ses connaissances comme "un gars normal", "un jeune homme bien".

A Montabaur, une petite ville de 12.000 habitants où il habitait, à 20 km au nord-est de Coblence, la population est sous le choc.

"C'était un type tout à fait normal", déclare Klaus Radke, qui dirige le club d'aviation local où Lubitz a obtenu sa première licence de vol il y a plusieurs années. A l'automne dernier, le jeune homme de 28 ans était revenu pour suivre un cours de perfectionnement avec lui.

"C'était un jeune homme très agréable, amusant et poli", ajoute Klaus Radke.

Andreas Lubitz n'avait aucun lien connu avec un groupe terroriste, a tenu à assurer le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maiziere.

Il menait une vie active, était adepte du semi-marathon, s'intéressait à la musique pop et ne boudait pas les boîtes de nuit, selon sa page Facebook page ornée d'une photo de lui devant le pont du Golden Gate à San Francisco.

"Je reste sans voix... Je n'ai vraiment aucune explication. Connaissant Andreas, tout cela est inconcevable pour moi", déclare Peter Rücker, membre du même club d'aviation.

"Andreas était un jeune homme très charmant (...) Il avait beaucoup d'humour, même s'il pouvait être aussi de temps en temps un peu réservé. C'était juste un garçon comme tant d'autres par ici."

"Il avait beaucoup d'amis, ce n'était pas un solitaire. Il était bien intégré au groupe", ajoute Peter Rücker.

Près de la petite maison blanche où habitait Lubitz, un voisin, Hans-Jürgen Krause, se dit "terriblement choqué".

Armin Pleiss, principal du Mons-Tabor-Gymnasium où le jeune homme avait étudié, se dit "aussi choqué et stupéfait que tout le monde".

Germanwings, filiale à bas coût de la Lufthansa, a déclaré que Lubitz comptabilisait 630 heures de vol, alors que le commandant de bord totalisait plus de 6.000 heures après avoir travaillé pendant dix ans pour la compagnie aérienne allemande.

Lubitz avait été formé à l'école de Lufthansa è Brême.

Le président du directoire de Lufthansa, Carsten Spohr, a précisé jeudi que le jeune pilote avait pris un congé de plusieurs mois lors de sa période de formation il y a six ans.

Il a précisé que cela n'était pas inhabituel parmi les élèves pilotes étant donné la difficulté de la formation.

(Avec Frank Simon, Erik Kirschbaum, Michelle Martin et Victoria Bryan; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • duine le jeudi 26 mar 2015 à 17:10

    demandez à n'importe quel spécialiste (psy...), tous le monde vous le dira que c'est les gars réputés normaux qui passent à l'acte...regardez la rubrique faits divers des journaux, il y a plein de gars "normaux"...

  • M3265785 le jeudi 26 mar 2015 à 16:19

    et si pas bien ...combien de morts ? !

  • M3265785 le jeudi 26 mar 2015 à 16:18

    heureusement qu'il était bien ... 150 morts !

  • M2496916 le jeudi 26 mar 2015 à 16:10

    Il a eu une lubie, Lubitz !!!