Anders Kompass, le lanceur d'alerte dans l'affaire qui pourrait salir l'armée française.

le
1

Anders Kompass,est le cadre de l'ONU à l'origine de la fuite du document accusant des soldats d'avoir violé des enfants en Centrafrique. Sur les réseaux sociaux beaucoup se félicitent qu'il ait rendu public ces accusations. Mais l'ONU lui refuse le statut de "lanceur d'alerte", et conteste la version des faits selon laquelle il a transmis le rapport après avoir constaté que l'ONU tardait à agir. Le président français a promis d'être implacable "si certains militaires se sont mal comportés"...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rraclot le vendredi 1 mai 2015 à 08:13

    Faut-il une " Lanterne " pour voir clair?? L'exemple devrait venir de nos dirigeants politiques... Leur vie privée devrait être irréprochable !! Critiquer les militaires c'est plus facile...