Alyah : "À chaque fois qu'un juif quitte le navire, c'est la France qui se délite"

le
1
Une fillette arrive de France à l'aéroport Ben-Gourion à Tel-Aviv. En 2014, plus de 7 000 juifs ont fait leur alyah, un record historique.
Une fillette arrive de France à l'aéroport Ben-Gourion à Tel-Aviv. En 2014, plus de 7 000 juifs ont fait leur alyah, un record historique.

On ne peut guère rater l'affiche. Placée en évidence à l'entrée du bâtiment abritant le Salon de l'alyah dimanche à Paris, l'opération marketing séduit les visiteurs, qui, l'air de rien, se rapprochent pour en savoir davantage. "À partir de 499,99 euros par mois", indiquent les caractères au rose tape-à-l'oeil. Un forfait téléphonique au prix faramineux mais qui comprend, outre des forfaits illimités pour toute la famille, Internet et la télévision, la possibilité de garder une ligne française. "C'est le pack Alyah. Incontournable pour une installation réussie", argumente le conseiller. Devant le panneau, on approuve. Et l'on s'inquiète : "Il me le faut. Est-ce que l'offre est valable partout en Israël ?"

Alyah en hébreu, qui signifie littéralement "ascension" ou "élévation spirituelle", désigne l'acte d'immigration en Terre sainte. Organisé bien avant la prise d'otages tragique de la semaine dernière, qui a coûté la vie à quatre juifs à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, ce salon réservé au plus de 55 ans s'inscrit dans un nouveau projet gouvernemental israélien, "La France d'abord", mis en oeuvre par le ministère de l'Immigration et de l'Intégration avec l'Agence juive. En 2014, ce sont plus de 7 000 juifs français qui ont ainsi émigré, soit une augmentation de 130 % par rapport à 2013. Au sein de la communauté, on parle d'un record "historique".

"@K00Ls: Evolution du nombre de départs des Juifs de France vers...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 15 jan 2015 à 15:46

    Comme avec les protestants après la St Barth.