Allemagne - Un an après Cologne, le tourisme en berne

le
1
Démonstration du nouveau système de vidéosurveillance installé à Cologne pour surveiller la grande place près de la gare et de la cathédrale de Cologne.  
Démonstration du nouveau système de vidéosurveillance installé à Cologne pour surveiller la grande place près de la gare et de la cathédrale de Cologne.  

Le contrecoup était prévisible. Au lendemain des attaques de la Saint-Sylvestre durant lesquelles plusieurs centaines de femmes ont été victimes d'agressions sexuelles au pied de la cathédrale et devant la gare centrale de Cologne, les restaurateurs et les hôteliers de la ville constataient déjà une baisse de la fréquentation de leurs établissements. « Après 18 h 30, nous n'avons plus un client, déplorait l'employée d'un magasin du centre-ville. Les gens ont peur de se promener dans l'obscurité. » Le directeur de l'office du tourisme de la métropole ne cachait pas non plus son inquiétude. « Nous avons reçu des centaines de courriels et d'appels de personnes inquiètes qui se demandaient si elles devaient venir ici, regrette Josef Sommer. Nous avons tenté de les rassurer en leur expliquant que la ville avait pris toutes les mesures nécessaires pour s'assurer que de telles attaques ne se reproduisent plus, mais il faut bien avouer que les événements de la nuit du nouvel an ont représenté un terrible choc pour nous tous. » Si les craintes des habitants ont peu à peu diminué au fil des mois, les touristes rechignent toujours à se rendre dans cette cité.

LIRE aussi : Cologne, cette nuit où tout a changé

« L'image de Cologne s'est dégradée »

Lors des trois premiers trimestres, le nombre de nuitées dans les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • padamalg il y a 11 mois

    Je ne comprends pas: ça ne fait pas rappliquer en masse les touristes, ces expériences de vivre-ensemble ?