Allemagne : triste fête nationale

le
0
Patrouille à Dresde, qui accueille du 1er au 3 octobre les festivités à l'occasion de la fête nationale, qui est aussi celle de la réunification, en Allemagne.  
Patrouille à Dresde, qui accueille du 1er au 3 octobre les festivités à l'occasion de la fête nationale, qui est aussi celle de la réunification, en Allemagne.  

Surtout pas répéter en Allemagne le drame du 14 juillet en France. Les responsables de la sécurité s'activent depuis des semaines pour préparer les cérémonies du 3 octobre, la fête nationale allemande qui commémore tout particulièrement le 26e anniversaire de la chute du mur de Berlin, et de l'unification quelques mois plus tard.

Pour bien marquer l'identité fédérale de l'Allemagne, les festivités officielles ont lieu chaque année dans un Land différent. Ironie de ce système de rotation : c'est la ville de Dresde qui a été choisie cette année. Or Dresde est à la fois la très belle capitale du Land de Saxe, mais aussi depuis des années la ville d'Allemagne qui se distingue par une très forte concentration de populistes, extrémistes de droite et de néonazis de tous poils. C'est à Dresde que sont nées les manifestations de Pegida du lundi soir s'insurgeant contre « l'islamisation » de l'Allemagne et pourfendant la politique d'Angela Merkel vis-à-vis des réfugiés. C'est à Dresde que les petits partis d'extrême droite font régulièrement des poussées de fièvre au Parlement régional.

2 600 policiers mobilisés

Un contexte qui a de quoi inquiéter les forces de l'ordre. D'autant qu'au cours des derniers jours, deux attentats à la bombe ont eu lieu à Dresde. La première bombe a explosé devant une petite mosquée dans laquelle se trouvait la famille de l'imam, la seconde sur la terrasse d'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant