Allemagne : percée de l'extrême droite et revers pour Angela Merkel

le , mis à jour le
0
Revers historique pour la CDU de la chancelière. Le parti d'Angela Merkel a été battu dans deux des trois scrutins régionaux.
Revers historique pour la CDU de la chancelière. Le parti d'Angela Merkel a été battu dans deux des trois scrutins régionaux.

Angela Merkel n'a sans doute pas passé un dimanche très détendu. Ce « Super Sonntag », c'est ainsi que les Allemands ont surnommé ce grand dimanche électoral, risquait de se révéler lourd de conséquences pour la chancelière. En effet, le parti conservateur d'Angela Merkel a essuyé un vote sanction. Dans son fief historique du Bade-Wurtemberg dans le sud-ouest du pays, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) n'arrive que deuxième (27 % environ), derrière les Verts (30-31 %), une première, même si les écologistes dirigent déjà ce Land depuis cinq ans.

En Rhénanie-Palatinat, dans l'Ouest, la région de l'ancien chancelier Helmut Kohl, elle est battue par les sociaux-démocrates du SPD (32 % contre 36 %), selon les estimations publiées par les chaînes de télévision publiques ARD et ZDF sur la base de résultats partiels. Ce sont les populistes de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), parti fondé il y a seulement trois ans, qui apparaissent comme les grands vainqueurs des scrutins, en particulier en Saxe-Anhalt où ils talonnent la CDU qui arrive en tête (29-30 %).

Lire aussi notre article « Élection risquée pour Merkel sur fond de crise migratoire »

L'AfD engrange respectivement près de 15 % dans le Bade-Wurtemberg et 12 % des voix en Rhénanie-Palatinat, se classant ainsi 3e. Ce nouveau parti populiste et démagogue à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant