Allemagne : le succès des autocaristes, une bulle sans lendemain ?

le
0
Les autocaristes en Allemagne viennent de traverser un premier semestre bien morose.
Les autocaristes en Allemagne viennent de traverser un premier semestre bien morose.

C'est un premier semestre bien morose pour les autocaristes allemands. Selon l'institut Iges, 295 lignes de bus longue distance étaient encore assurées au mois de juin, soit 33 de moins qu'en janvier. Chaque semaine, 4 234 voyages aller-retour sont toujours proposés par ces transporteurs contre 4 653 à la fin de l'année 2015. Ces chiffres sont largement supérieurs à ceux enregistrés il y a tout juste un an. Mais il semble bien que l'autoroute sur laquelle roulaient depuis deux ans les compagnies d'autocars en République fédérale se transforme peu à peu en une route plus sinueuse.

22 millions de passagers en 2015

Avant le 1er janvier 2013, ces sociétés pouvaient uniquement assurer outre-Rhin des trajets qui n'étaient pas proposés par la compagnie des chemins de fer allemands, Deutsche Bahn. La libéralisation de ce secteur il y a trois ans et demi a provoqué un raz-de-marée qui a pris tous les spécialistes par surprise. Les bus longue distance ont ainsi transporté l'an dernier 22 millions de passagers contre à peine 8,2 millions en 2013. En janvier 2015, la fusion des deux principaux acteurs du marché allemand, le munichois FlixBus et le berlinois MeinFernBus, a créé un géant qui contrôle 67 % du marché local. Son principal concurrent, avec 9 % de parts de marché, n'est autre que Deustche Bahn (DB).

La compagnie des chemins de fer n'a en effet pas lésiné sur les moyens pour lutter contre cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant