Allemagne : "Cologne a tout changé"?

le
1
Une manifestation anti-migrants menée par le groupuscule d'extrême droite Pegida, à Cologne, le 9 janvier.
Une manifestation anti-migrants menée par le groupuscule d'extrême droite Pegida, à Cologne, le 9 janvier.

Il y aura un avant et un après Cologne en Allemagne. Les agressions de nombreuses femmes lors de la nuit de la Saint-Sylvestre dans la plus grande ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont provoqué un choc profond et durable dans tout le pays. Après avoir accueilli à bras ouverts les demandeurs d'asile, les Allemands commencent aujourd'hui à en avoir peur. Les nouvelles qu'ils lisent chaque jour dans la presse renforcent leurs craintes. Vingt-deux des 32 suspects qui ont été appréhendés par les forces de l'ordre sont des migrants tout juste arrivés en République fédérale.

Selon le dernier bilan des plaintes déposées dans les commissariats de Cologne, 516 femmes ont été victimes de vols à la tire ou d'abus sexuels lors des premières heures de l'année 2016. Mais d'autres agressions ont également eu lieu à Hambourg, Stuttgart et Francfort. Les Allemands ne se sentent aujourd'hui plus en sécurité. Une enquête de l'institut Emnid publiée dans l'édition dominicale du quotidien populaire Bild montre que près d'une personne sur deux (49 %) pense que les attaques de la Saint-Sylvestre pourraient avoir lieu chez elle, et 39 % des sondés jugent la police incapable de les protéger. Une autre étude révélée par RTL affirme que 57 % des Allemands estiment que la criminalité va augmenter en raison de l'arrivée des demandeurs d'asile. Ces craintes commencent aujourd'hui à laisser place à la colère.

« Chasse à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 11 mois

    "Vous sont interdites : les femmes mariées de bonne condition à moins que ce ne soient vos captives de guerre" (II, 221). C'est quand même pas compliqué.