Allemagne : Berlin ne sait plus où héberger les réfugiés

le
2
Des volontaires préparant les infrastructures équipant les hangars de l'ancien aéroport berlinois de Tempelhof pour accueillir les réfugiés.
Des volontaires préparant les infrastructures équipant les hangars de l'ancien aéroport berlinois de Tempelhof pour accueillir les réfugiés.

La ville de Berlin est pleine à craquer. Où loger les réfugiés qui continuent à arriver par centaines chaque jour ? Ils sont plus de 75 000 à avoir été officiellement enregistrés l'an dernier, soit 1,89 % de la population totale de la capitale allemande. Une statistique qui ne prend pas en compte les migrants illégaux. Berlin est la commune qui attire le plus de réfugiés, et le flot est loin de se tarir. En dépit du froid de ce mois de janvier, plusieurs centaines de personnes font la queue chaque jour devant le LaGeSo, l'office du Land de Berlin pour la santé et les affaires sociales, chargé de l'enregistrement de tous les nouveaux arrivants. C'est là qu'un logement leur est assigné. En attendant que sa demande d'asile soit traitée, chaque réfugié a droit à un hébergement dans un foyer d'accueil.

Mais la capitale allemande a du mal à faire face. Et son Sénat est débordé. Mal organisé, chaotique, trop lent, incompétent? les critiques fusent de toutes parts. Pour héberger au plus vite ces demandeurs d'asile et éviter qu'ils n'errent dans les rues ou qu'ils ne bloquent pendant des mois les salles de sport des écoles, la municipalité cherche des alternatives. Pour cela, les bâtiments assez vastes pour pouvoir accueillir le plus grand nombre possible de personnes, et assez modernes pour pouvoir être reconvertis rapidement en zone d'habitation, sont très convoités.

L'ancien aéroport de Tempelhof...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 il y a 12 mois

    Merkel a une Belle propriété sur laquelle elle pourrait installer des tentes, elle les a invités a elle de les nourrir!

  • M4484897 il y a 12 mois

    Il y a plein de bâtiments en brique, un peu enfumés depuis la guerre, qui feraient des habitations convenables