Alain Finkielkraut : "On ne peut pas m'interdire de débattre avec Zemmour"

le
1
L'écrivain Alain Finkielkraut défend la liberté d'expression tout en condamnant les propos natalistes d'Éric Zemmour.
L'écrivain Alain Finkielkraut défend la liberté d'expression tout en condamnant les propos natalistes d'Éric Zemmour.

La chaîne de télévision i>Télé a décidé vendredi 19 décembre de mettre un terme à l'émission Ça se dispute dans laquelle Éric Zemmour intervenait depuis dix ans, au nom d'une obscure polémique provoquée par des propos sur l'islam que Zemmour n'aurait même pas tenus ! Après Michel Onfray, Philippe Tesson, Jean-Luc Mélenchon, ou encore Charles Consigny, c'est au tour de l'écrivain et philosophe Alain Finkielkraut de venir défendre le polémiste. Et c'est parce qu'il n'est pas d'accord avec Éric Zemmour qu'Alain Finkielkraut réclame le droit de débattre avec lui. La démocratie médiatique exigerait-elle désormais que l'on mette aux prises des gens du même avis ou, mieux, des intervenants qui débattent avec eux-mêmes ? C'est au nom de ce non-sens intellectuel, de cette imposture de la bien-pensance que Finkielkraut s'élève contre l'éviction d'Éric Zemmour de l'antenne d'i>Télé. D'ailleurs si Finkielkraut devait débattre avec Éric Zemmour, il lui opposerait quelques solides arguments dont il est désormais privé... Alors les voici...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le mercredi 24 déc 2014 à 06:26

    La présentation de cet article est subjective .. des propos sur l'islam qu'il n'aurait pas tenus ??? Lesquels s'il vous plait ? si le mot déportation n'a pas été prononcé les termes utilisés par ZEMMOUR ne disent pas autre chose ... La mauvaise foi de la droite et la défense systématique du petit pétainiste par cette partie de l'échiquier politique fait peine à voir , même si l'on comprend qu'elle veuille grâce à Zemmour récupérer un peu de son honneur perdu dans la collaboration en 40 ...