Akihito, fin de règne

le
0
L'empereur japonais Akihito s'adresse à la nation dans une allocution télévisée enregistrée le 7 août et diffusée le 8 août.
L'empereur japonais Akihito s'adresse à la nation dans une allocution télévisée enregistrée le 7 août et diffusée le 8 août.

L'empereur Akihito du Japon voudrait arrêter de régner. C'est en tout cas ce qu'il a clairement laissé entendre lundi, dans un message vidéo préenregistré. Constitution oblige, le souverain a seulement « exprimé sa pensée », et n'a pu prononcer le mot « d'abdication » : la charte fondamentale l'oblige à ne pas faire de commentaire sur le système impérial. Cela ne l'a pas empêché d'exprimer son inquiétude vis-à-vis de « la difficulté à remplir [ses] fonctions en tant que symbole de l'État » en raison de son âge. Akihito a 82 ans. 

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a immédiatement déclaré prendre « avec sérieux les mots de l'empereur » et avoir l'intention d'y répondre, quelques instants après ce message télévisé solennel exceptionnel. C'est seulement la troisième fois qu'un empereur japonais s'adresse à son peuple, après la capitulation en 1945 et le tsunami et la catastrophe nucléaire en 2011. Avec l'ouverture d'un tel débat et la modification possible de la constitution japonaise pour étendre le système de régence existant (ce à quoi Akihito semble s'opposer) ou conférer la possibilité d'abdiquer (ce qui est aujourd'hui proscrit), Akihito fait un pas supplémentaire vers la « modernisation » du régime impérial.

Repousser les limites

Car le 125e empereur du Japon, qui règne depuis 27 ans, a su moderniser par petites...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant