Air Cocaïne : Naudin accueilli en République dominicaine par une armée de gros bras

le
2
Le criminologue Christophe Naudin, à son arrivée en République dominicaine, où il doit être jugé pour avoir organisé la fuite des deux pilotes français.
Le criminologue Christophe Naudin, à son arrivée en République dominicaine, où il doit être jugé pour avoir organisé la fuite des deux pilotes français.

Les photographies sont impressionnantes. On y voit Christophe Naudin, équipé d'un gilet pare-balles, sortir d'un véhicule blanc sous haute escorte. L'homme pénètre dans le palais de justice sous le flash des appareils photo et les caméras de télévision des journalistes en faction. Devant les portes du tribunal : une quinzaine de gros bras habillés en noir armés jusqu'aux dents. Extradé d'Égypte, le criminologue français est arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi en République dominicaine, où il sera mis en examen après son implication dans l'évasion de deux pilotes français, Bruno Odos et Pascal Fauret, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue.

Christophe Naudin va être présenté devant un juge, qui le mettra en examen pour association de malfaiteurs et trafic de migrants, des délits pour lesquels il encourt au moins dix ans de prison, a indiqué le procureur dominicain Francisco Dominguez aux journalistes. Criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne, Christophe Naudin, 53 ans, avait été arrêté le 4 février au Caire, à la suite d'un mandat d'arrêt émis fin novembre par la République dominicaine pour sa participation à l'évasion des deux pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue dans l'affaire dite "Air Cocaïne".

"La France le sait, on l'a laissé partir"

Son procès "garantira tous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 9 mois

    Abandonné aux mains d'une justice bananière, corrompue, hyper susceptible comme le sont tous les incompétents...

  • M7163258 il y a 9 mois

    La France a abandonné lâchement un de ses ressortissant, s'il avait été de gauche le gouvernement aurait demandé à l'Egypte de ne pas l'extrader ...