Agression raciste des supporteurs de Chelsea : la victime témoigne

le
0
Capture d'écran de la vidéo de l'agression.
Capture d'écran de la vidéo de l'agression.

"Pas surpris" et même, au fond, un peu fataliste. Souleymane S., le voyageur noir pris à partie mardi soir par des supporters de Chelsea, a raconté le lendemain au Parisien comment il avait vécu l'altercation. Cet homme de 33 ans, Franco-Mauritanien et chef d'exploitation dans une entreprise située près de la station de métro Richelieu-Drouot où l'agression s'est produite, avait perdu son téléphone portable dans la bousculade : c'est le journal qui lui a appris que la scène avait été filmée et qu'elle avait fait le tour du Web. Il était rentré chez lui sans parler à personne de ce qu'il avait vécu. Ni à sa femme ni à ses enfants. "Que (leur) dire ? Que papa s'est fait bousculer dans le métro parce qu'il est noir ? Cela ne sert à rien."

Souleymane S. raconte qu'il n'a pas saisi ce que lui criaient en anglais ses agresseurs, mais compris qu'il s'agissait de supporteurs de Chelsea. "J'ai fait le lien avec le match du PSG qui avait lieu le même soir, ajoute-t-il. J'ai bien compris aussi qu'ils s'en prenaient à moi à cause de la couleur de ma peau. Vous savez, je vis avec le racisme, je n'étais pas vraiment surpris de ce qui m'arrivait, même si c'était une première dans le métro."

La scène, dit-il, a duré six ou sept minutes. "Je suis resté longtemps face à eux, poursuit-il. Une personne est venue ensuite me dire que j'avais été courageux de résister à des gens comme ça." Des agents de la RATP sont intervenus, mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant