Afghanistan : les premiers pas d'un gouvernement enfin constitué

le
0

En septembre 2014, l'économiste Ashraf Ghani devenait président de l'Afghanistan à l'issue d'un long bras de fer avec son principal rival, l'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah. Conséquence de l'accord entre les deux hommes : ils se partagent les postes à responsabilité. Le choix des ministres, 16 au total dont quatre femmes, a été ratifié par le Parlement en avril. Depuis, comment fonctionne ce gouvernement né dans la douleur ? Quels sont ses défis ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant