Affaire Saal : la procédure disciplinaire n'est pas stoppée

le
0
Agnès Saal a été réintégrée dans son corps d'origine, au ministère de la Culture.
Agnès Saal a été réintégrée dans son corps d'origine, au ministère de la Culture.

Vive émotion en découvrant, via Le Monde, qu'Agnès Saal a retrouvé un bureau au ministère de la Culture après sa démission contrainte ! L'ancienne présidente de l'INA avait défrayé la chronique suite à la révélation de ses notes de taxi. Mais, en réalité, le ministère n'avait pas beaucoup le choix, car Agnès Saal bénéficie du statut protecteur de la fonction publique. Elle est, de droit, réintégrée dans son corps d'origine. Néanmoins, Fleur Pellerin a enclenché, à la suite du scandale, une enquête administrative menée au niveau du secrétariat général du ministère. Autrement dit, la procédure disciplinaire est en cours et devrait aboutir dans quelques semaines.

L'autre solution aurait consisté à "placer Agnès Saal en vacances aux frais du contribuable", souffle-t-on Rue de Valois, ce qui n'a "pas été jugé souhaitable". C'est donc un petit placard qui a été trouvé pour la patronne déchue de l'INA - chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences - en attendant la suite des procédures.

Un éventuel contrôle par la Cour des comptes

Il faut employer le pluriel car, en plus de l'enquête administrative du ministère, les excès d'Agnès Saal pourraient faire l'objet d'un contrôle de la part de la Cour des comptes, laquelle doit finaliser son audit sur l'INA. Toutefois, cela dépend de la période d'examen retenue par la Cour et il n'est pas certain...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant