Affaire Penelope Fillon : et de Rugy inventa le tweet boomerang !

le
3
François de Rugy, député écologiste et candidat lors de la primaire de la Belle Alliance populaire.
François de Rugy, député écologiste et candidat lors de la primaire de la Belle Alliance populaire.

À malin, malin et demi. Tel est pris qui croyait prendre. Le retour de manivelle. De flamme. De bâton... Les expressions décrivant la bourde de François de Rugy ne manquent pas. Visiblement d'humeur badine, le député écologiste ? ex-Europe Écologie-Les Verts ? a voulu surfer sur la vague de l'affaire Penelope Fillon. "Ce soir avant de quitter le bureau, je signe les fiches de paie de deux de mes collaborateurs parlementaires", s'est-il félicité dans un tweet accompagné de deux photographies des documents. Problème : en omettant de cacher le numéro de sécurité sociale sur les fiches de paie, on remarque que son assistante est moins payée que son homologue masculin.

Lire également : Pourquoi l'affaire Fillon est une catastrophe pour la France

François de Rugy, c'est ce candidat de la primaire qui se targuait d'être le seul à avoir une femme comme directrice de campagne. Celui qui, interrogé sur les inégalités hommes/femmes lors des débats, proposait "une action de groupe poussée par le défenseur des droits pour que, lorsque des femmes dans une ou plusieurs entreprises se sentent victimes d'une inégalité salariale, elles puissent agir en justice de ce point de vue-là". Celui aussi qui affirmait haut et fort qu'il ne faudrait pas qu'il n'y ait "que la maman qui s'occupe des enfants". Bref, un porte-voix de la cause féminine au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor il y a 10 mois

    Censuré, la vérité dérange toujours autant sur ce site: diffusé sur le net des numéros de sécu c'est pas très futé compte tenu des usurpations d'identités et autres trafics qui règnent dans ce pays ; mais vivant de sa bulle il n'en a probablement jamais entendu parlé le bo boécologo-cho.

  • bordo il y a 10 mois

    Gros malin qui perd une belle occasion de se taire.

  • M8252219 il y a 10 mois

    Il va certainement défendre un plein temps pour le coiffeur du président.Emploi fictif le coiffeur de François Hollande ? 10 000 € mois pendant 5 ans = 600 000€ pour coiffer 1 seule personne n'était ce le président de la république . Cher le client socialiste !!!!