Affaire Merah : Gilbert Collard, très cher avocat

le
3
Le père d'Abel Chennouf trouve la facture de Me Collard un peu salée.
Le père d'Abel Chennouf trouve la facture de Me Collard un peu salée.

Gilbert Collard a affirmé l'an dernier avoir perdu près de 40 % de son chiffre d'affaires après avoir troqué sa robe d'avocat contre un costume de député. Son implication dans le dossier Merah lui a cependant permis d'encaisser récemment un chèque de 18 000 euros TTC d'honoraires au titre de la défense des parents, de la veuve et de la belle-famille d'Abel Chennouf, 26 ans, le caporal-chef assassiné par le terroriste de Toulouse en mars 2012.Pour le père du soldat, les honoraires de Collard sont abusifs : "Il a été mon avocat à peine quelques semaines, puis celui de la famille de Caroline, la veuve. Il a seulement "participé" à la première réunion avec le juge Yves Jannier, le magistrat antiterroriste en charge du dossier au début de l'affaire. Et encore, il nous a abandonnés en plein milieu de l'entrevue." En dépit des courriers envoyés à la direction des affaires juridiques du ministère de la Défense par la famille pour contester le travail effectif de l'avocat, ce dernier a reçu son chèque le 6 février.Pressions énormesEn 2012, Gilbert Collard a mené campagne en faveur de Marine Le Pen, candidate à la présidentielle. Il sera élu député Rassemblement Bleu Marine en juin de la même année.Après son élection, l'avocat abandonne son dossier au profit de Me Frédéric Picard qu'il a introduit auprès de la veuve d'Abel Chennouf. C'est lui, Me Picard, qui a dû lui reverser une partie de ses propres honoraires. "Selon les règles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le jeudi 12 mar 2015 à 12:03

    Fallait demander un commis d office, tous les algeriens y ont droit... en France !

  • noterb1 le lundi 9 mar 2015 à 13:36

    Là comme ailleurs les gros bouffent les petits , qui cela étonne t'il encore ?

  • a.guer le vendredi 6 mar 2015 à 12:37

    Pourquoi avoir choisi un des avocats les plus chers de France ? Au décideur d'assumer son choix