Affaire des faux électeurs : le pourvoi en cassation des Tiberi rejeté

le
0
Les inséparables époux Tiberi, 80 et 78 ans, soudés dans la vie politique comme devant les ennuis judiciaires, ont toujours nié avoir mis en oeuvre des inscriptions frauduleuses sur les listes électorales.
Les inséparables époux Tiberi, 80 et 78 ans, soudés dans la vie politique comme devant les ennuis judiciaires, ont toujours nié avoir mis en oeuvre des inscriptions frauduleuses sur les listes électorales.

La Cour de cassation a rejeté mardi le pourvoi de l'ancien maire de Paris Jean Tiberi et de son épouse Xavière contre leur condamnation dans l'affaire des faux électeurs du 5e arrondissement. Les époux Tiberi ont indiqué immédiatement avoir chargé leur avocat de déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), l'ancien maire de la capitale réaffirmant dans un communiqué n'avoir "jamais, de quelque manière que ce soit, participé à l'affaire dite des listes électorales des élections du 5e arrondissement de Paris de 1997".Les inséparables époux Tiberi, 80 et 78 ans, soudés dans la vie politique comme devant les ennuis judiciaires, avaient continué de nier lors de leur procès en appel en 2013 avoir mis en oeuvre des inscriptions frauduleuses sur les listes électorales. Dans ce dossier remontant aux années 1990, Jean Tiberi avait été condamné à dix mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité, comme en première instance. Jean Tiberi (maire de la capitale de 1995 à 2001), était alors toujours maire du 5e, mais il a cédé la place aux dernières municipales. Son épouse avait été condamnée, comme en 2009, à neuf mois avec sursis, 5 000 euros d'amende, et la cour d'appel avait ajouté deux ans de privation du droit de vote. La cour d'appel avait considéré Jean Tiberi comme "le principal bénéficiaire" d'un dispositif frauduleux d'inscriptions sur les listes électorales, visant à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant