Affaire des biens mal acquis : "une violation de l'autorité d'un État"

le
0

La Guinée équatoriale, le Gabon et le Congo-Brazzaville sont dans le collimateur des ONG et des juges dans l'affaire des biens mal acquis. Les dirigeants de ces trois pays sont soupçonnés d'utiliser l'argent public pour s'enrichir personnellement. Récemment, deux juges français ont saisi des appartements en banlieue parisienne qui appartiendraient au neveu du président congolais Sassou-Nguesso. Pour en parler Ali Laïdi reçoit Jean-Pierre Versini-Campinchi, l'avocat du chef de l'État congolais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant