Aéroports: la ponctualité du transport aérien en France se dégrade

le
2
L'aéroport de Toulouse-Blagnac détient le record français de vols retardés ou annulés au premier trimestre 2017, d'après le palmarès d'un site spécialisé. La dégradation générale enregistrée serait notamment liée aux grèves ayant touché Air France sur cette période.Non seulement les aéroports français ne sont guère appréciés par les voyageurs internationaux, mais le manque de confort et de services proposés, déjà pointé par une enquête de satisfaction menée par UFC-Que Choisir, se double d'un manque de ponctualité qui s'accroît. Le site Gate 28, spécialisé dans l'indemnisation des voyageurs, pointe "une augmentation significative des incidents - retards ou annulations - et ce dans tous les aéroports du territoire français", dans son baromètre établi pour le premier trimestre 2017. Le site qui tire ses statistiques de la base de données Lennoc Flight Intelligence a recensé 552 retards ou annulations à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, contre 153 au dernier trimestre 2016. L'aéroport Lyon Saint Exupéry affiche la même dégradation, avec 549 incidents au premier trimestre 2017 contre 190 le trimestre précédent. Gate 28 souligne par ailleurs que "la période 2017 a été marquée par des retards plus longs en moyenne qu'en 2016". C'est à Paris Charles de Gaulle que les trois retards les plus importants ont été enregistrés. Les voyageurs les plus malchanceux du trimestre sont ceux d'un vol Air-France en provenance de Shanghai qui sont arrivés avec un retard de 26 heures et 11 minutes.Air France et Toulouse-Blagnac, les mauvais élèves Cette dégradation générale serait imputable aux "grèves du secteur aérien qui ont fortement marqué le 1er trimestre, plus particulièrement celles organisées par les hôtesses et stewards de la compagnie Air France", selon Gate 28. Quatre des dix pires retards de la période concernent d'ailleurs des vols du groupe... contre deux pour easyJet qui en cumulait huit sur dix sur le dernier trimestre 2016. Le site lancé en 2015 établit grâce à ces chiffres un palmarès des aéroports français, qui se concentre sur les sept principaux hubs en termes de trafic, (hors l'aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg, qui est une plateforme binationale franco-suisse). Ce deuxième baromètre établi par Gate 28 exclut toutefois Paris-Orly, évacué et partiellement fermé après l'attaque du 18 mars. C'est Toulouse-Blagnac qui apparaît comme le mauvais élève, détrônant Lyon Saint Exupéry qui avait décroché ce titre lors de la première édition de ce baromètre fin 2016.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remimar3 il y a 8 mois

    On a du mal à trouver quelque chose qui ne se dégrade pas en France. En nivelant par le bas en permettant aux plus laxistes de prospérer sans être recadrés on a enlevé aux gens le goût du travail bien fait. C'est aussi pour ça que les produits manufacturés en France intéressent de moins en moins de monde à l'étranger car la concurrence est rude au plan international. Certains pays étrangers savent produire en qualité à meilleur coût.

  • lsleleu il y a 8 mois

    Apres la SNCF , L’EDF ,la poste , la médecine , l'état des routes , voila encore quelque chose qui se dégrade je ne parle pas du chômage. Enfin un ensemble de réussite du gouvernement sortant ...