Accord sur le nucléaire iranien : les républicains se déchaînent

le
0
John Boehner (à droite) le porte-parole de la Chambre des représentants a invité Netanyahu à parler devant le Congrès, puis est allé lui rendre visite en Israël.
John Boehner (à droite) le porte-parole de la Chambre des représentants a invité Netanyahu à parler devant le Congrès, puis est allé lui rendre visite en Israël.

À peine les négociateurs avaient-ils annoncé l'accord avec l'Iran sur le nucléaire que les conservateurs dégainaient leurs tweets vengeurs annonçant, avec leur ton mesuré légendaire, la fin du monde prochaine. Ils accusent le président Obama de s'être aplati devant les Iraniens et d'avoir lâché trop de concessions. Peu importe si les détails ne sont pas connus avant l'échéance du 30 juin, ils sont convaincus que cet accord est une catastrophe majeure. Leur comparaison favorite, ce sont évidemment les accords de Munich en 1938. "Neuville Chamberlain a obtenu d'Adolf Hitler un meilleur accord", a déclaré le sénateur Mark Kirk de l'Illinois. "Arrêtez toute cette négativité sur l'accord avec l'Iran, mes chers conservateurs. Les Iraniens n'ont pas eu la région des Sudètes", ironise Ed Morrissey, un blogueur de droite. Dans le magazine National Review, l'historien Victor Davis Hanson écrit : "Notre déshonneur à Lausanne, comme à Munich, peut éviter une confrontation aujourd'hui, mais notre honte garantit une guerre dans l'avenir proche.""Bombardez l'Iran"Les néoconservateurs, qu'on croyait enterrés avec le fiasco de la guerre en Irak, ont repris du poil de la bête et sont de nouveau très influents chez les républicains. Malgré leurs échecs répétés, ils ont conservé leur vision belliqueuse du monde et leur credo : pas de compromis avec les ennemis de l'Amérique, même si cela doit mener à une autre guerre et mettre la planète...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant