Accident mortel en Gironde : la récupération a (déjà) commencé

le
1
Noël Mamère a incriminé la loi Macron qui a libéralisé le transport par aurocar.
Noël Mamère a incriminé la loi Macron qui a libéralisé le transport par aurocar.

Comme à chaque fait divers tragique, la nouvelle est à peine connue qu'elle provoque son cortège de récupérations. L'accident de car en Gironde ? qui a fait 44 morts ? a presque instantanément placé en position d'accusé le ministre de l'Économie Emmanuel Macron, dont la loi a libéralisé le transport par autocar sur longues distances. Avec un procureur de choix, l'écologiste Noël Mamère. Et peu importe si le car qui a percuté un camion avait été affrété pour une sortie de personnes âgées, comme cela existe depuis toujours. Sur RMC, Mamère a estimé que l'accident en Gironde doit nous interroger sur les « choix qui ont été faits [par] le gouvernement et monsieur Macron de libéraliser le système des autocars au détriment des trains et des lignes secondaires qui sont beaucoup plus sécures et qui ont été abandonnés ». Sur i>Télé, le même Noël Mamère a tapé encore plus fort : « Il manque une personne sur le terrain : c'est M. Macron qui a décidé de libéraliser le transport par autocar. » Des déclarations-chocs, qui ont ulcéré le député Éric Ciotti, tout comme d'autres twittos, plus anonymes.

  

 

Autre récupération immédiate, des journalistes ont pu recevoir ce vendredi matin dans leur boîte mail un message d'une avocate, Jéhanne Collard, « engagée pour le droit des victimes » nous apprend son site web. Son message ? « La responsabilité des pouvoirs publics est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8704253 le vendredi 23 oct 2015 à 14:31

    C'est même à ça qu'on les reconnait, disait M.Audiard« Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. » Les tontons flingueurs