Abel Ferrara, réalisateur sans concession

le
0

Sexe, drogue, violence... Avec des films comme "Bad Lieutenant" ou "The King of New York", Abel Ferrara a su capturer comme personne la part sombre de l'Amérique. Après un passage à vide, le réalisateur américain originaire de l'État de New York a refait parler de lui en 2014 en portant l'affaire DSK à l'écran. Cette année, il était l'invité du Champs Elysées Film Festival. L'occasion de le questionner sur son acteur fétiche, Willem Dafoe, mais aussi sur la drogue et ses projets.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant