À vendre 150.000 euros, résidence secondaire dans un wagon américain

le
0

Dans la campagne américaine, ce wagon qui servait à loger l’équipage d’un train de marchandise, fait aujourd’hui office de résidence secondaire. Elle est à vendre pour un passionné de trains.

Il n’y a décidément pas de limite à la créativité pour installer des logements dans les structures les plus improbables. Après les avions (voir ici), les bateaux, les îles flottantes ou les bus scolaires, voici le wagon aménagé. Il faut dire que cette «caboose» comme on dit aux Etats-Unis est un wagon typiquement américain qui était traditionnellement installé en queue des trains de marchandise pour héberger l’équipage tout en lui permettant de surveiller le convoi (grâce à la petite tourelle). Certains modèles sont restés en activité jusque vers 1980.

C’est tout naturellement que ce petit morceau d’histoire ferroviaire s’est reconverti, après quelques aménagements, en résidence secondaire implantée dans une forêt du Wisconsin. Mieux vaut pourtant ne pas être claustrophobe: l’ensemble fait tout juste 20 mètres carrés habitables. Mais on y trouve une cuisine aménagée (avec évier, gazinière et grand réfrigérateur), de véritables toilettes et leur lave-main, sans oublier les incontournables lits superposés. Par ailleurs, le wagon dispose également dans sa partie haute d’un agréable poste d’observation avec deux fauteuils.

Vendu en lot avec un chalet

Et pour compléter le tout, un petit chalet tout proche, implanté sur deux niveaux est vendu avec ce wagon. L’occasion de disposer d’une plus grande capacité de couchage et d’une vraie salle de bain ou d’une table plus spacieuse. Et toujours avec des vues bucoliques sur la campagne environnante. Les passionnés de trains devront tout de même débourser 165.000 dollars (150.000 euros) pour s’offrir cette résidence atypique. Avis aux amateurs, l’annonce est proposée sur le site américain Estately.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant