À Paris, la disparition annoncée du ticket de métro

le
0

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a signé son arrêt de mort dans une interview accordée au Journal du dimanche.

Il est petit, a la fâcheuse tendance à se perdre dans le fond de nos sacs et va bientôt disparaître. La RATP ne vendra plus de tickets de métro à Paris «à l'horizon 2021». C'est Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, qui a signé son arrêt de mort dans une interview accordée au Journal du dimanche. Elle doit bientôt présenter au Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif) un plan pour moderniser l'accès aux transports franciliens.

Un «porte-monnaie transports»

Différents outils seront mis en place pour remplacer progressivement le traditionnel ticket de métro. Le passe Navigo, la carte de transports actuellement utilisée par les usagers du métro, du RER ou du bus, va être rebaptisé «smart Navigo». Les abonnements pourront être téléchargés directement sur le smartphone des usagers. Il suffira de presser son téléphone contre les bornes d'accès. Les voyageurs occasionnels auront à leur disposition un «porte-monnaie transports» où ils pourront charger de l'argent, qui sera débité au fil de leurs voyages. Valérie Pécresse souhaite également permettre le paiement de titre de transport à l'unité grâce aux cartes bancaires sans contact. Plus de 60 % des cartes de paiement en France utilisent désormais ce type de technologie NFC, soit 40,7 millions d'unités. Dernier projet de la région: mettre en place un système de paiement intelligent différé, qui proposerait aux utilisateurs l'offre la plus avantageuse selon leur consommation. Outre le métro, ces nouveaux outils pourraient être étendus aux Vélib', aux Autolib', aux parkings et même aux taxis et aux offres de covoiturage.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant