À Melun, Je suis Charclo réinvente la maraude

le
3
Sans-abri et bénévoles réunis pour une maraude place Saint-Jean à Melun en août 2016.
Sans-abri et bénévoles réunis pour une maraude place Saint-Jean à Melun en août 2016.

Le 16 août dernier,

Libération dénonçait la mode du « tourisme humanitaire ». On veut sauver le « petit Africain aux grands yeux », mais on détourne le regard du sans-abri au coin de la rue. Ici, « les pauvres sont des gens pénibles, qui mendient, dorment dans notre hall d'immeuble quand la pauvreté internationale est abstraite, méconnue, lointaine », expliquait le sociologue Xavier Zunigo pour justifier l'attractivité de ces voyages humanitaires. Mais de nombreux bénévoles aident également les démunis près de chez eux. À Melun, en Seine-et-Marne, l'association Je suis Charclo mène ce combat.

Un grand moment de convivialité

Place Saint-Jean, à 19 heures, un petit groupe discute dans la bonne humeur. Assis sur leur banc, ces hommes et ces femmes, jeunes et vieux, scrutent l'avenue, comme dans l'attente d'une bonne nouvelle. Ça y est, la voilà ! La voiture d'Ophélie déboule sur la place.

La jeune bénévole dit bonjour à ses « amis de la rue », un grand sourire aux lèvres. Qui attendait le plus ce moment, on finit par se le demander. Puis, en quelques mouvements, la table est dépliée ; les marmites de pâtes, les plateaux de crudités et les bocaux de compote maison sont servis. La maraude perd son allure de soupe populaire, avec ses tristes files d'attente. On dirait plutôt une fête des voisins, où chacun se fait servir, discute, de ses soucis, de ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3977476 il y a 3 mois

    Ce que font les gens de Melun est très bien, mais ils n'ont rien inventé!Par ailleurs, votre phrase "Qui attendait le plus ce moment, on finit par se le demander" est particulièrement touchante parce qu'effectivement, aider les autres rend heureux, beaucoup plus heureux que de passer sa vie derrière un écran de bourse.....A vous de voir et de choisir!

  • M3977476 il y a 3 mois

    Pourquoi "réinvente la maraude"? Cela fait des années que les catholique n'ont rien inventé, car nous n'avons jamais arrêté (sauf peut-être un peu, dans la période médiane des trente glorieuses...Quelle maraude est plus officielle que le SAMU social, mis en place par un catholique, avec l'aide de l'ordre de Malte? Ou celle mise en place par les frères se St Jean, un peu particulière parce qu'elle vise les prostituées du Bois de Boulogne.

  • dotcom1 il y a 3 mois

    Sauf que le "petit Africain aux grands yeux" comme vous dites, avec un mépris qui frise le racisme, n'a pas d'Etat providence qui pompe la moitié des revenus de ces concitoyens pour garantir un RMI et un RSA pour tous. Les clochards ont choisi cette vie et ils en sont fiers, nuance.