À Lille, une auberge de jeunesse futuriste et écolo

le
0

Cette auberge de jeunesse flambant neuve et colorée (située à une heure de Paris) a été imaginée pour offrir le plus d’ouverture possible aux voyageurs. Et favoriser les échanges avec les locaux.

Si de nombreuses auberges de jeunesse sont un peu - voire très - vieillottes dans notre pays, celle-ci pourrait aisément passer pour le siège social d’une entreprise... Un bâtiment flambant neuf, une architecture imposante aux allures avant-gardistes, un espace de vie inondé de lumière, et ses formes futuristes en font un bâtiment unique. Nous sommes à l’Auberge de Jeunesse HI - Lille Porte de Valenciennes, qui sera inaugurée le 5 octobre prochain. Elle s’inscrit dans la lignée - il y en aura donc d’autres - des auberges de jeunesse nouvelle génération de la FUAJ.

Une grande agora centrale, des terrasses, une ouverture sur la cité... Tout est fait pour offrir aux voyageurs le plus de rencontres possibles et optimiser le plus possible les échanges interculturels. Les terrasses, le café-bar et le patio sont d’ailleurs accessibles depuis les chambres ou la cuisine. Idéal, donc, pour croiser d’autres voyageurs et partager des expériences. Géographiquement non plus, cette nouvelle auberge n’est pas en reste: elle est située au cœur de l’Europe, et à seulement une petite heure de Paris. Elle peut acceillir 200 personnes, sur une surface supérieure à 3000 mètres carrés.

Futurisme, design... et développement durable

Conçu par l’agence Julien de SMEDT Architects, le projet a débuté en juillet 2013. Si le bâtiment se veut futuriste et design, l’enjeu principal reste l’ambitieuse politique de développement durable, alors que la COP21 va débuter dans quelques semaines. Un rendez-vous mondial incontournable. L’ensemble du chantier et le bâtiment ont été pensés pour limiter l’impact sur l’environnement et sur le voisinage.Les espaces de verdure du patio extérieur ainsi que les terrasses végétalisées s’ouvrent à la faune et la flore locales.

Les matériaux qui le composent ont été sélectionnés en fonction de leur capacité à limiter les consommations d’énergie. Dans sa construction, les trois angles qui composent le bâtiment permettent de favoriser la communication et l’intègrent dans la vie quotidienne du quartier. Les voyageurs pourront ainsi échanger entre eux, mais aussi croiser plus facilement les habitants!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant