À La Réunion, un requin s'invite dans le lagon

le
0
La multiplication des attaques de requins à la Réunion a un impact sur le tourisme.
La multiplication des attaques de requins à la Réunion a un impact sur le tourisme.

Sur son stand-up paddle, Julien est à quelques mètres du bord dans le lagon de L'Ermitage quand il perçoit soudain "une ondulation"... puis aperçoit un aileron et "une masse grise". Il vient d'être frôlé par un requin d'environ 1,6 à 1,8 mètre. Julien décide aussitôt de rejoindre le rivage "sans faire de mouvements brusques". "Il y a eu un contact. Pas une charge, mais un contact avec la planche", raconte dans Le Quotidien de La Réunion ce surfeur qui sait de quoi il parle pour avoir déjà croisé des requins dans l'océan Indien. Six témoins, dont des pêcheurs, confirment eux aussi avoir formellement identifié l'animal.Depuis quelques années à La Réunion, ce genre de rencontres désagréables est devenu presque banale en mer, même à quelques mètres du rivage. En juillet 2013, en baie de Saint-Paul, une jeune fille a été happée par un requin bouledogue dans cinquante centimètres d'eau et coupée en deux au niveau du nombril. On n'a jamais retrouvé le haut du corps. Résultat, les Réunionnais et les vacanciers ne se baignent plus que dans les petits lagons, sur la côte ouest. Un plongeur bousculé par un squale Mais désormais, la question se pose : de petits requins parviennent-ils à franchir la barrière de corail ? "On sait qu'ils peuvent passer, que certains endroits dans le récif le permettent, [mais] la présence de requins dans le lagon a toujours relevé de la pure rumeur", commente un loueur de paddle et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant