À Diyarbakir, théâtre d'une guerre à huis clos entre forces turques et guérilla du PKK

le
0

Alors qu’Istanbul vient d’être frappée par le terrorisme, le sud-est de la Turquie, à majorité kurde, est en proie à une guerre entre l'armée et les rebelles du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). Depuis le mois de décembre, plusieurs villes ou quartiers vivent sous couvre-feu permanent. Dans le centre-ville historique de Diyarbakir, six quartiers sont sous blocus depuis 43 jours. Nos correspondants sont allés à la rencontre des habitants de ces quartiers qui se retrouvent entre deux feux

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant