A Davos, Hollande vante la France et interpelle les entreprises

le
16
À SON ARRIVÉE À DAVOS, FRANÇOIS HOLLANDE APPELLE LES ENTREPRISES À INVESTIR EN FRANCE
À SON ARRIVÉE À DAVOS, FRANÇOIS HOLLANDE APPELLE LES ENTREPRISES À INVESTIR EN FRANCE

DAVOS, Suisse (Reuters) - François Hollande a invité vendredi les entreprises à investir en France, un pays de plus en plus compétitif selon lui, et à s'engager davantage dans la lutte contre le "terrorisme" et le changement climatique, au Forum économique mondial de Davos.

La France prend ses responsabilités dans ces deux domaines comme dans celui de la relance de la croissance économique en Europe, a dit le président français à des journalistes à son arrivée dans la station de ski suisse.

"Je vais dire aux entreprises (...), y compris aux entreprises de la finance, qu'elles doivent elles aussi prendre leurs responsabilités : lutter contre tous les trafics, contre les paradis fiscaux, contre les flux financiers illicites, pour être à la hauteur de la lutte contre le terrorisme", a-t-il dit.

Autre message, "faire que les entreprises, y compris les plus grandes, d'internet ou autre, puissent être également partie prenante de la lutte contre le réchauffement climatique. C'est un grand enjeu pour la croissance, les entreprises doivent y prendre leur part", a poursuivi le président français.

Et sur le plan économique, "sur la croissance en France et en Europe, la France a fait des efforts, la France est de plus en plus compétitive, les entreprises du monde entier doivent y investir", a-t-il ajouté.

François Hollande a par ailleurs salué l'annonce jeudi du lancement du programme d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne et assuré que la France continuerait à se réformer.

(Alex Smith, Jean-Baptiste Vey à Paris pour le service français, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 23 jan 2015 à 23:49

    C'est vrai que lui est un véritable chef d'entreprise, il suffit comme l'on voit comment et ou il conduit la France depuis plus de 2 ans 1/2, son ennemi n'était-il pas la finance, ou est-il passé ! pitoyable. C'est pas grave il continue a taxer tant et plus les classes moyennes....

  • jbellet le vendredi 23 jan 2015 à 22:04

    mon ennemi c'est la finance disait il et maintenant ilr fait des turlutes aux plus grands financiers de ce monde!!

  • lorant21 le vendredi 23 jan 2015 à 15:15

    Les participants ont eu droit à leur séquence comique.

  • herve.mo le vendredi 23 jan 2015 à 15:10

    Sacré Pèpère qui lance son quinquenat en proclamant qu'il n'aime pas les riches et qui vient leur lécher les pieds. Bon à rien

  • ceriz le vendredi 23 jan 2015 à 14:50

    supprimer le senat! de gaulle voulait le faire! en voila des bonnes mesures à prendre ........ au lieu de taper sur les classes moyennes.........

  • ceriz le vendredi 23 jan 2015 à 14:49

    réduire les parlementaires de moitié !!!!!!!!!!!!!!!! c la condition de base! à toute réussite ! sinon le peuple ne te suivra pas ! et te bannira.

  • M8252219 le vendredi 23 jan 2015 à 14:21

    Les réformes sont du ressort exclusif du Gouvernement.Réduire de moitié le nombre des parlementaires plafonner et fiscaliser tous leurs revenus,indemnités et avantages.Supprimer les régimes spéciaux,réduire drastiquement le nombre des fonctionnaires administratifs en ne faisant plus de lois"usines à gaz"inapplicables. retour aux 39h TOUS,3 jrs de délai de carence en arrêt maladie TOUS.Retraire à 65 ans TOUS avec même calcul.

  • M6445098 le vendredi 23 jan 2015 à 14:17

    les financiers et chefs d'entreprise présents à Davos ont bien dû se marrer en entendant FH, l'ennemi de la finance, quémander d'investir en France, pays de plus en plus compétitif ... c'est tordant! son pouvoir comique est vraiment au-dessus de la moyenne, bien au-dessus de ses capacités à faire baisser le chômage...

  • jfvl le vendredi 23 jan 2015 à 14:17

    Comme en France il prétend transférer aux entreprises des missions et des devoirs qui sont du domaine des politiques. Ces derniers étant trop lâches ils se cantonnent à donner des leçons ....

  • cavalair le vendredi 23 jan 2015 à 14:14

    Monsieur F(l)amby sachez que l'on attrappe pas les mouches avec du vinaigre