A côté de Cannes, découvrez le Cap d'Antibes, refuge de stars

le
0

EN IMAGES - Les maisons provençales se vendent à partir de 3 millions d’euros, mais les grandes propriétés des oligarques russes qui rivalisent à coup de mètres carrés valent au moins dix fois plus.

Les stars du cinéma réunies à Cannes pour le festival ne sont pas les seules à aimer la Côte d’Azur. Les milliardaires aussi adorent la French Riviera. Les oligarques russes ont ainsi acheté, à prix d’or, il y a quelques années, beaucoup des plus belles villas de Saint-Jean-Cap-Ferrat mais aussi du Cap-d’Antibes. Au Cap d’Antibes, Abramovitch, Kerimov et Melnitchenko notamment possèdent des maisons face à la mer et rivalisent à coups de mètres carrés supplémentaires. C’est à qui semble-t-il s’offrira le plus vaste domaine en rachetant les maisons des voisins. Là aussi où les héritiers de la Warner ont une magnifique villa blanche dans les pins, au bord de l’eau, et où se niche le fameux hôtel Eden-Roc, refuge des stars.

Tout au sud du Cap, se trouve même celle qu’on appelle la baie des milliardaires, et dont le vrai nom -et ce n’est pas une plaisanterie- est «l’Anse de l’argent faux»! Les villas des happy few sont bien protégées des regards. Mais si vous voulez avoir un aperçu d’une belle propriété ( et de ses 11 hectares de jardins), direction la villa Eilenroc, une villa Belle Epoque construite en 1867 selon les plans de Charles Garnier, architecte de l’opéra de Paris. Elle vous ouvrira ses portes certains jours pour la modique somme de 2 euros (consultez tout de même le calendrier des jours d’ouverture). Jardin de senteurs, roses, de quoi faire un saut dans le temps...

Les transactions d’exception se font plus rares depuis quelques années. Mais, à côté de ces espaces hors normes, les jolies maisons provençales du Cap-d’Antibes valent tout de même 3 millions d’euros. Celles qui changent de mains sont rénovées et changent parfois radicalement d’apparence. L’une d’elles, de 250 m2 sur 1 200 m2 de terrain, rénovée avec bonheur dans un style contemporain, est proposée actuellement autour de 6 millions d’euros par Savills.

A deux pas du casino de Juan-les-Pins, au début du cap, le milliardaire britannique John Caudwell, un des plus riches self made man britannique qui a fait fortune dans les télécoms (Phones 4u), amoureux de la région, lance la commercialisation avec Savills d’un programme de 88 appartements, le Parc du Cap. Et les acheteurs n’auront pas à attendre comme à l’habitude dans le neuf que leurs appartements soient construits. Ils le sont déjà et les équipes qui s’affairent sur le chantier ont fini l’essentiel. «Nous allons présenter le programme à Dubai et à Moscou à la fin du mois» explique Olivier Maugery-Pons chez Savills. «Les appartements seront livrés dès cet été. Certains Français qui habitent Juans les Pins ont déjà pris position en achetant des appartements ainsi qu’une clientèle internationale».

Ces appartements haut de gamme face à la mer offrent des services étendus avec spa, piscines intérieure et extérieure et conciergerie 24 heures sur 24.Les 2-pièces de 44 m2 sont vendus 600 000 €, les 3-pièces de 84 à 111 m2 entre 1,2 et 2,15 millions d’euros et les penthouses duplex avec piscine privée sur le toit de 4,5 à plus de 6 millions d’euros. Deux villas privées sont aussi au programme. Une alternative aux belles maisons de la côte et la possibilité de tout faire à pied, puisque commerces et plage sont à portée de mocassins ou de sandales!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant