À bord de l'"Hermione" : Amandine et son "aventure hors du temps"

le
0
Amandine, gabier de 25 ans à bord de l'Hermione, déclare : Nous sommes très soudés entre gabiers. Notre grand point commun, c'est notre passion commune pour ce bateau.
Amandine, gabier de 25 ans à bord de l'Hermione, déclare : Nous sommes très soudés entre gabiers. Notre grand point commun, c'est notre passion commune pour ce bateau.

L'Hermione s'est élancé mercredi dernier pour les États-Unis. Un périple d'environ trois à quatre semaines afin de rallier la côte est, comme Lafayette en son temps. À l'époque, ils étaient 200 à embarquer sur le navire. Aujourd'hui, ils sont 80. Amandine, 25 ans, fait partie des "gabiers", ces matelots toujours sur le pont afin d'exécuter les manoeuvres. Elle qui multipliait les "petits boulots" et faisait même visiter l'Hermione a décidé d'embarquer afin de "faire une pause", de "déconnecter" et de vivre une "aventure hors du temps". Au fil de l'entretien, réalisé quelques jours avant le grand départ depuis les Canaries, la jeune fille évoque ses appréhensions du retour au quotidien sur terre, bien loin des flots agités.

Mon rôle. "Je suis gabier. Je participe à toutes les manoeuvres : à la barre, sur le pont. Pour la traversée de l'Atlantique, je travaillerai de minuit à quatre heures du matin et de midi jusqu'à 16 heures. Il y a des nuits où, pour des raisons de météo, c'est plutôt calme et il y a seulement des petits réglages à faire et de la maintenance (peinture, nettoyage, cordage). Mais, parfois, on ne voit pas le temps passer, car il faut constamment monter pour ajuster les voiles."

La première étape. "Je n'ai jamais eu beaucoup d'appréhension. Le seul aspect étonnant au départ, c'est de ne pas savoir à quoi s'attendre....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant