74% des enseignants du secondaire se disent opposés à la réforme

le
0

PARIS (Reuters) - Près de trois enseignants du secondaire sur quatre se disent opposés à la réforme du collège, à deux jours d'une nouvelle journée de mobilisation à l'appel des syndicats, selon un sondage Ifop pour l'association SOS Education.

Le gouvernement, confronté à l'hostilité de syndicats, de la droite et de certains parents d'élèves, a publié sans attendre, il y a une quinzaine de jours, le décret et l'arrêté de mise en oeuvre de la réforme.

Alors qu'une journée de grève s'annonce jeudi, 74% des enseignants du secondaire se disent opposés à la réforme, contre 26% qui disent l'approuver, selon Ifop.

Parmi les mesures emblématiques sur lesquelles a porté le débat jusqu'à présent, seul l'apprentissage de la deuxième langue vivante dès la cinquième au lieu de la quatrième, trouve grâce aux yeux d'une majorité de professeurs (59% contre 41%).

Les autres sont rejetées en bloc : le remplacement des options de latin et grec par un enseignement interdisciplinaire (74% s'y opposent, 26% l'approuvent), le remplacement de 20% des blocs horaires actuels par les enseignements interdisciplinaires (74% contre 26%) et la suppression des classes bilangues (87% contre, 13% pour).

Une très large majorité des enseignants estime que la réforme ne contribuera pas à réduire l'échec scolaire en France (74%) ni à améliorer la situation globale du collège (81%).

Enfin, 84% jugent que le gouvernement a eu tort de publier rapidement le décret et l'arrêté, ce que le SNES-FSU avait qualifié de "provocation".

La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, elle, voit sa popularité auprès du corps enseignant du secondaire en pâtir. Alors que 23% d'entre eux disaient avoir une mauvaise opinion d'elle en septembre, ils sont désormais 57%.

Le sondage a été réalisé en ligne entre les 4 et 8 juin auprès d'un échantillon de 601 enseignants, représentatif de la population des enseignants du secondaire et constitué selon la méthode des quotas.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant