52,9% de votants aux élections de la fonction publique

le
0
LA CGT DEMEURE LA PREMIÈRE FORCE SYNDICALE À LA POSTE
LA CGT DEMEURE LA PREMIÈRE FORCE SYNDICALE À LA POSTE

PARIS (Reuters) - Le taux de participation aux élections professionnelles des fonctionnaires a atteint 52,9%, en légère baisse par rapport à celui de 2011, selon des résultats provisoires publiés vendredi soir par le ministère de la Fonction publique.

Pour la première fois, les agents des trois fonctions publiques (Etat, hôpitaux, collectivités territoriales), soit près de 5,4 millions de personnes, étaient invités jeudi à élire leurs représentants syndicaux.

Selon les estimations disponibles vendredi à 20h00, le taux de participation était de 52,3% dans la fonction publique d'Etat, 51,2% dans la fonction publique hospitalière et 54,5% dans la fonction publique territoriale.

La participation globale estimée (52,9%) est inférieure de 1,7 point à celle des élections de 2011 (54,6%).

Un enjeu du scrutin est l'évolution du poids respectif des principaux syndicats dans la fonction publique.

La CGT, arrivée en tête avec 25,4% des voix dans l'ensemble des trois fonctions publiques en 2011, risque fort de souffrir de la crise interne suscitée par les révélations sur les dépenses dont a profité son secrétaire général.

Dans une vidéo diffusée vendredi sur le site de la CGT, Thierry Lepaon n'en a pas moins déclaré que son organisation restait "la première force syndicale dans la fonction publique", avant même que les résultats définitifs ne soient connus.

A La Poste, où la direction fait état d'un taux de participation de 75,63% et où le vote s'est entièrement effectué par la voie électronique, la CGT a effectivement réussi à garder sa première place, avec 26,54% des suffrages, mais recule de près de trois points par rapport à 2011 (29,33%).

Suit la CFDT (22,51%), qui fait une percée par rapport à 2011 (18,14%) et devance désormais Sud (20,17%), FO (19,97%), l'alliance CFTC-CGC-Unsa (9,71%) et la CNT (1,10%). Des résultats dont Sud a aussitôt contesté la "fiabilité".

La CFDT a pour sa part expliqué dans un communiqué sa percée par le fait que "le langage de vérité" avait été "entendu par les postiers" et a salué le recul des "organisations porteuses de messages démagogiques".

Dans l'éducation, le SNUipp-FSU reste largement en tête chez les enseignants des écoles avec 44,28%, devant l'Unsa (25,06%), Force ouvrière (13,40%) et le Sgen CFDT (6,20%). Il recule toutefois de quatre points par rapport à 2011.

Dans le second degré, c'est le Snes, qui a revendiqué la victoire, avec 44% des suffrages exprimés. Les syndicats Alliance ont fait de même dans la police nationale et au ministère de l'Intérieur.

Les résultats définitifs seront annoncés mardi par la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu.

(Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant