1855.com, le site de vente de vins qui ne vendait pas de vin

le
0
Selon les plaignants, le nom du site qui fait référence au prestigieux classement des appellations bordelaises datant de 1855, leur porte préjudice. (Photo d'illustration).
Selon les plaignants, le nom du site qui fait référence au prestigieux classement des appellations bordelaises datant de 1855, leur porte préjudice. (Photo d'illustration).

L?instruction ouverte à Bordeaux depuis 2013 avait été tenue secrète jusqu?ici. On vient tout juste d'apprendre qu'elle existe à la suite d'une double plainte déposée contre l?entreprise de vente de vins en ligne 1855.com, en liquidation judiciaire seulement depuis le début d?année.

Créée en 1995 par deux jeunes entrepreneurs, la société proposait sur son site des primeurs de grands crus bordelais à prix cassé, supposément achetés auprès des producteurs et négociants locaux. Cette formule attractive a séduit plus de 10 000 amateurs. Des petits et des gros acheteurs qui, pour la plupart d?entre eux, n?ont jamais vu la couleur d?une bouteille.

Soupçons de « cavalerie »

Soupçonnant les fondateurs de 1855.com d?avoir sciemment monté une « cavalerie »,  arnaque bien connue consistant à honorer les commandes les plus anciennes avec l?argent des nouveaux acheteurs, certains clients ont porté plainte pour « escroquerie » contre les dirigeants du site, Émeric Sauty de Chalon et Fabien Hyon. « Il est à déplorer que cette affaire ait pris autant de temps avant que les tribunaux s?en saisissent, s?énerve maître Hélène Poulou, qui représente plusieurs centaines de plaignants. On ne peut pas se contenter d?une liquidation infructueuse. Les particuliers attendent une réponse pénale au préjudice qu?ils ont subi. Ils veulent bien sûr être indemnisés, mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant