150 000 euros pour modifier des Abribus qui prennent l'eau et le vent

le , mis à jour le
0
150 000 euros sont nécessaires aux ajustements des Abribus qui prennent l'eau et le vent.
150 000 euros sont nécessaires aux ajustements des Abribus qui prennent l'eau et le vent.

Les Parisiens en ont marre d'avoir le dos mouillé en attendant le bus. D'autant que le problème ne vient pas de la rusticité du matériel : il est flambant neuf ! En 2014-2015, pas moins de 2 000 nouveaux Abribus ont été installés partout dans la capitale. Plus élégantes que leurs prédecesseures, les nouvelles aubettes ont malheureusement l'affreuse faiblesse de laisser passer le vent et la pluie? le comble pour un abri.

Selon la Mairie de Paris, c'est à dessein que le vitrage ne couvre pas toute la partie arrière. Tout un pan a été laissé libre, de façon à permettre l'accès aux fauteuils roulants et aux poussettes pour bébés. «Ce n'est donc pas une erreur de conception», mais une idée honorable qui est à l'origine des dos mouillés. Mais après de multiples plaintes de voyageurs, et sous la pression des élus Les Républicains, le conseil municipal s'est finalement décidé à prendre le problème en main. «Sur les 690 Abribus qui avaient une ouverture arrière, 300 vont recevoir un complément de vitrage», explique-t-on à la Mairie. Les 390 autres ne seront pas modifiés, car ils se trouvent trop près de la chaussée pour que les fauteuils roulants y accèdent sans danger.

Comme nous l'a confirmé la Ville de Paris, l'addition sera entièrement prise en charge par la mairie. Alors que JCDecaux exploite les Abribus et les rentabilise avec la publicité, le conseil municipal devra tout de même s'acquitter de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant