1 000 membres du Ku Klux Klan dans le viseur des Anonymous

le
0
Un membre du Ku Klux Klan, photo d'illustration.
Un membre du Ku Klux Klan, photo d'illustration.

Le collectif Anonymous a annoncé qu'il allait dévoiler l'identité « d'environ 1 000 » membres du Ku Klux Klan, le groupe suprémaciste créé après la guerre civile aux États-Unis. Sur Twitter, les hackers ont expliqué comment ils avaient obtenu ces renseignements, en piratant le compte d'un des suprémacistes blancs. « Après avoir observé de près beaucoup d'entre vous depuis longtemps, nous sommes convaincus que l'application de la transparence à votre organisation est une action juste et appropriée. Votre organisation est odieuse, criminelle. Vous êtes plus que des extrémistes. Vous êtes plus qu'un groupe de haine », attaquent les hackers dans un communiqué.Une réaction à la mort de Michael Brown

Pour cette révélation, les Anonymous ont choisi la date anniversaire de la déclaration de la cyberguerre du collectif contre le Ku Klux Klan, appelée « Opération KKK ». Les faits remontent à novembre 2014, lorsqu'un grand jury du Missouri avait décidé de ne pas inculper Darren Wilson, le policier blanc qui avait abattu Michael Brown, un jeune Noir non armé, trois mois auparavant, ce qui avait déclenché de violentes émeutes dans la ville de Ferguson. D'après les informations de CNN, entre 3 000 et 5 000 (voire 8 000 selon certaines sources) personnes appartiennent aujourd'hui au Ku Klux Klan, parmi lesquelles on retrouve aussi bien des policiers que des hommes politiques.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant