Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vue générale de la cour de l'Elysée le 15 mai 2012

AFP Video15/05/2012 à 16:46

Une cérémonie mais deux atmosphères. Devant l'Elysée, un "combat de rue" inédit à coups de slogans hurlés par les partisans de François Hollande et Nicolas Sarkozy. A l'intérieur, une passation de pouvoirs au ton délibérément républicain, sobre et solennel.Dès 9h00, le match est lancé. Massés derrière des barrières métalliques, une cohorte de militants UMP agitent leurs drapeaux tricolores et s'époumonent aux cris de "Nicolas, merci". Surpassés en nombre, les supporteurs du président élu s'efforcent de couvrir leur clameur par des "Nicolas, au revoir", "Nicolas, au Fouquet's".Pour les invités de François Hollande, l'accueil est rude. L'ex Premier ministre Lionel Jospin et son épouse Sylviane Agacinski d'abord, la numéro un du PS Martine Aubry et les autres personnalités de gauche ensuite en font les frais, hués sur le tapis rouge.Sous les ors de la salle des fêtes, loin du tumulte de la rue, l'ambiance est bercée par les notes de Purcel, Lully, Mozart ou Vivaldi interprétées par l'orchestre de chambre de la Garde républicaine.Dans la cour, la Garde républicaine a pris place face aux centaines de journalistes accrédités qui se sont arrachés dès le matin quelques centimètres carrés de gravier ou de balcon pour immortaliser l'événement.9h50. Pantalon et veste noire, Carla Bruni-Sarkozy accueille en haut du perron Valérie Trierweiler, robe en crêpe noire et talons hauts. Les deux Premières dames se serrent la main et posent, souriantes. Quelques jours avant le festival de Cannes, parfum glamour sur l'Elysée.9h58. Les fusils claquent, les sabres se lèvent. Nicolas Sarkozy apparaît en haut des marches. Le sortant descend chercher son successeur. Brève poignée de main, quelques mots échangés sur le tapis rouge et les deux hommes rejoignent le bureau présidentiel, au premier étage, pour un huis clos d'une quarantaine de minutes.Au rez-de-chaussée, les personnalités trompent l'attente en devisant, Laurence Parisot (Medef) avec François Chérèque (CFDT), sous l'oeil du grand rabbin de France Gilles Bernheim.Au premier rang, Martine Aubry est encadrée de Pierre Bergé et Pierre Moscovici. Le directeur de campagne victorieux arbore un sourire éclatant. Présage d'un beau portefeuille ministériel ' Les ex-Premiers ministres de gauche sont là, à l'exception de Michel Rocard, qui les rejoindra plus tard.Le tête-à-tête présidentiel prend fin. François Hollande raccompagne Nicolas Sarkozy. Ultime au revoir et l'ex-couple présidentiel, main dans la main, monte dans sa voiture et salue, vitre baissée, la foule avant de disparaître dans la rue du Faubourg Saint-Honoré. Des applaudissements et quelques larmes.10h40. Cette fois ça y est, François Hollande devient officiellement le septième président de la Ve République. Le président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré consacre ce moment d'Histoire par quelques mots. "Vous incarnez la France, vous symbolisez la République".Sept minutes plus tard, le nouveau président prononce ses premières phrases. "En ce jour où je suis investi de la plus haute charge de l'Etat, j'adresse aux Français un message de confiance"...Puis François Hollande salue ses invités. Parmi eux, Mazarine Pingeot, la fille de François Mitterrand. "Je n'étais pas à la passation de pouvoirs avec mon père", confie-t-elle, "je me rattrape". Ou Jean-Pierre Bel, le fidèle président du Sénat. "Beaucoup d'émotion, de fierté (...) et en même temps un petit pincement au coeur", avoue celui qui craint de "perdre" un ami.Dans la cour, les derniers conseillers de Nicolas Sarkozy s'attardent sur le gravier. "Le ciel se couvre", s'amuse, ironique, l'un d'eux le regard tourné vers le ciel, "je m'en vais avant qu'il ne pleuve".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.