Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Viol d'une étudiante en Inde: le principal accusé retrouvé mort en cellule

AFP Video 11/03/2013 à 15:13

L'instigateur présumé du viol collectif d'une étudiante en Inde, une affaire qui avait bouleversé le pays en décembre dernier, a été retrouvé mort lundi dans sa cellule à New Delhi, après une "erreur majeure" dans la sécurité de la prison selon le ministre de l'Intérieur.

L'annonce de la mort de ce détenu de 34 ans, par pendaison selon les autorités pénitentiaires, a suscité la colère de la famille de la victime, décédée des suites de l'agression. Les parents du détenu et son avocat ont, eux, brandi l'hypothèse d'un meurtre.

"C'est une erreur majeure dans la sécurité, ce n'est certainement pas un petit incident. Des mesures seront prises", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Sushilkumar Shinde, lors d'une conférence de presse à New Delhi.

"C'est un suicide, selon les premiers éléments de l'enquête (...) mais nous attendons les résultats" définitifs, a-t-il ajouté. Le corps de Ram Singh, l'un des six auteurs présumés du viol d'une étudiante de 23 ans, a été retrouvé à 05H15 dans la cellule qu'il occupait seul, ont affirmé des responsables pénitentiaires.

"Il a noué ensemble tous ses vêtements, est monté sur un tabouret en bois et s'est pendu au plafonnier", a déclaré à l'AFP un responsable, Sunil Gupta. La justice a ouvert une enquête pour déterminer s'il y avait eu des failles dans la sécurité, a-t-il précisé.

Selon le père de la victime, sa mort témoigne d'une claire négligence des autorités, qui prive la famille du droit à la justice. "Nous ne comprenons pas comment la police a pu échouer à protéger Ram Singh. Ils savaient qu'il était l'accusé principal dans l'affaire de ma fille", a dénoncé le père, qui ne peut être nommé pour des raisons juridiques. "Pourquoi l'ont-ils laissé choisir la façon dont il voulait mourir ' La police a échoué et je me demande ce qu'il va advenir du procès", a-t-il ajouté.

La mère de la victime a pour sa part confié son choc en apprenant la nouvelle: "Je voulais simplement la justice pour ma fille. Le principal accusé est mort. Peut-être est-ce la culpabilité qui l'a tué '", a-t-elle dit à l'AFP.

Ram Singh était le conducteur de l'autobus dans laquelle la victime était montée, avec son compagnon, après une séance au cinéma le soir du 16 décembre. M. Singh et des amis, après avoir beaucoup bu, avaient emprunté le véhicule pour une virée nocturne dans New Delhi.

Le groupe avait passé à tabac le compagnon, puis violé, battu et torturé la jeune femme avec une barre de fer, avant de jeter le couple sur le trottoir. Transférée dans un hôpital de Singapour après plusieurs opérations chirurgicales en Inde, l'étudiante avait succombé le 29 décembre.

M. Singh avait comparu plusieurs fois devant une cour d'assises de New Delhi pour répondre des chefs d'accusation de meurtre, viol et enlèvement. Il encourait la peine de mort. Son avocat, V.K. Anand, a estimé que la police devrait ouvrir une enquête pour meurtre: "C'est une affaire de meurtre. S'il s'est suicidé, alors il aurait dû laisser une lettre", a-t-il jugé.

Le père de M. Singh, Mange Lal Singh, a lui aussi assuré que son fils aurait eu du mal à installer une corde pour se pendre car il était blessé à une main après un accident de la route.

"Il n'aurait pas pu se suicider avec une seule main", a-t-il dit, affirmant en outre que son fils partageait une cellule avec deux autres détenus.

Selon un responsable de la police, qui a requis l'anonymat, le procès devrait se poursuivre: "Le procès continue. Il n'y a aucune raison pour que le procès en pâtisse", a-t-il dit.

Outre M. Singh, quatre hommes, dont son frère Mukesh, sont actuellement jugés en cour d'assises. Un cinquième auteur présumé, âgé de 17 ans, est jugé séparément par une juridiction pour mineurs. M. Singh, était le chauffeur habituel de l'autobus qui servait en temps normal au transport scolaire. Il vivait dans un bidonville de la capitale, Ravi Dass Colony, où ses voisins l'ont décrit comme un bagarreur et un alcoolique.

Son corps a été transporté à l'hôpital public Deen Dayal Upadhyay et son frère a été prévenu, a indiqué une source policière.

Le viol collectif, qui a eu un retentissement international, a profondément choqué en Inde et de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la façon dont la police et la justice méprisaient les affaires d'agressions sexuelles.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.