Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Plagiats et mensonges: le Grand rabbin de France contraint à la démission

AFP Video11/04/2013 à 23:24

Mis en cause depuis près d'un mois pour ses plagiats et sa prétendue agrégation de philosophie, le Grand rabbin de France Gilles Bernheim a demandé jeudi sa "mise en congé" avec effet immédiat, mettant un terme à une situation devenue intenable.

Lors d'un Conseil extraordinaire du Consistoire réunissant une trentaine de membres du corps rabbinique à Paris, Gilles Bernheim, qui avait jusque là refusé de démissionner, a finalement accepté de se retirer.

Un geste salué par le président de cette instance, Joël Mergui, comme "une décision courageuse".

Le Consistoire central, qui a souligné "l'autorité et l'apport spirituels considérables" de Gilles Bernheim, l'a "remercié pour l'oeuvre décisive qui a été la sienne, depuis 2008, au service et pour le rayonnement du judaïsme français".

Lors de cette réunion, le Grand rabbin a présenté "ses excuses à la communauté juive de France, aux membres du corps rabbinique, à sa famille et à ses proches pour les souffrances qu'ils ont pu endurer à travers lui", selon un communiqué de ses services.

Visiblement affecté, il est parti sous les applaudissements de quelques personnes postées aux balcons du Consistoire, s'engouffrant rapidement dans une berline pour échapper aux micros des journalistes.

Dans son communiqué, le responsable religieux "souhaite que les faits graves qui lui sont reprochés et qui le marquent, n'occultent pas l'ensemble des actions menées au titre de ses différentes fonctions rabbiniques".

Depuis plusieurs jours, les révélations s'enchaînent et accablent Gilles Bernheim, 60 ans. S'empêtrant dans des explications laborieuses, il a dû reconnaître plusieurs plagiats révélés sur le net et qu'il n'était pas agrégé de philosophie contrairement à ce qu'il a "laissé dire".

Selon plusieurs sources, ses défenseurs se raréfiaient de jour en jour, craignant pour la crédibilité de l'homme et du Consistoire, représentant officiel de la première communauté juive d'Europe (550.000 juifs).

Mercredi, son porte-parole avait démissionné sans vouloir commenter.

"Confiance ébréchée"

Tout en disant son "admiration" pour l'homme, le ministre de l'Intérieur, en charge des Cultes, soulignait jeudi matin que "la confiance était ébréchée". Dans ce cas, "il faut des gestes forts", ajoutait Manuel Valls sur Europe 1.

Joël Mergui a reconnu que le Consistoire faisait face à "une crise grave". "J'espère que les décisions que nous avons prises vont nous permettre de préserver l'avenir", a-t-il ajouté à la sortie de la réunion. "Les Juifs de France n'en sont ni à leurs premières ni à leurs dernières difficultés".

L'intérim sera, selon les statuts du Consistoire, assuré par le Grand rabbin de Paris, Michel Gugenheim. Il y aura ensuite un conseil normal du Consistoire pour définir la date d'une élection", a précisé M. Mergui.

Selon un membre du consistoire, le Conseil s'est déroulé dans une atmosphère "digne, triste et émouvante" et le retrait du Grand rabbin a été accepté à l'unanimité.

"C'était la bonne décision. Tout le monde s'est rangé à cette solution, ça protège l'homme d'abord, ensuite ça protège la fonction et le Consistoire", a commenté Jacques-Hubert Gahnassia, président de la synagogue de la rue Vauquelin à Paris.

Tous ont manifesté le souci de ne pas accabler le Grand rabbin, qui conserve ce titre. Le B'nai B'rith France, organisation laïque juive, l'a assuré de "tout son soutien moral", saluant "l'un des principaux intellectuels juifs actuels".

Gilles Bernheim avait assis sa légitimité sur son aura de sage philosophe, n'hésitant pas à intervenir sur les grands sujets de société et à dialoguer avec les autres religions, incarnant un judaïsme orthodoxe mais ouvert.

En décembre, il publiait ainsi un essai contre le mariage homosexuel, cité par l'ancien pape Benoît XVI. Certains passages avaient été "empruntés" à l'ouvrage d'un prêtre catholique, a révélé cette semaine un universitaire.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.