Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français fin 2013: sinistrose et forte droitisation (Cevipof)

AFP Video13/01/2014 à 19:11

Sinistrose, pessimisme, défiance à l'égard des grandes formations politiques et de l'Europe, et forte droitisation de la société française: tel est le paysage inquiétant dégagé par un sondage OpinionWay pour le Cevipof (Sciences Po Paris) rendu public lundi.

L'état d'esprit du public est à la "morosité" (34%, +3 points sur un an), la "lassitude (31%, +2) et la "méfiance" (30%, -2), "sérénité" (15%) et "bien-être" (14%) régressant fortement (-5 et - 4 respectivement), selon cette enquête réalisée en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Du coup, 72% des sondés (+4) estiment que les jeunes ont aujourd'hui moins de chances de réussir dans la société que leurs parents.

Autre traduction: 60% affirment n'avoir confiance ni dans la droite, ni dans la gauche pour gouverner le pays, huit points de plus qu'un an plus tôt. De toute façon, pour 73% (63% fin 2011), "les notions de droite de gauche ne veulent plus rien dire".

Le désenchantement est criant à l'égard des responsables politiques. Pour 87% des personnes interrogées, ils se préoccupent peu ou pas du tout de leur avis, une progression qui semble inexorable depuis quatre ans (on était à 81% fin 2009).

Seuls le maire, dont la cote ne cesse de se redresser depuis 2010, inspire majoritairement confiance (61%), loin devant le conseiller général (45%) ou régional (44%) et le député (41%).

L'institution présidentielle (31%) et le gouvernement (25%) continuent de voir la confiance en eux s'éroder.

Résultat, ils sont 15% de plus (69% au lieu de 54%) à juger que la démocratie française ne fonctionne pas bien.

Seulement 35% favorables à l'UE

En revanche, les services de l'Etat inspirent en général un haut niveau de confiance (79% pour les hôpitaux, en tête du palmarès, 67% pour l'école qui perd toutefois six points en un an).

Signe de repli sur l'Hexagone, ils ne sont plus que 35% à penser que l'appartenance de la France à l'Union européenne est "une bonne chose".

Autres symptômes de "durcissement", selon le politologue Pascal Perrineau qui a présenté l'étude, 67% pensent qu'"il y a trop d'immigrés en France", soit 18 points de plus qu'il y a quatre ans, tandis que 50% (+18 là aussi) affirment qu'"il faudrait rétablir la peine de mort".

Sondage réalisé par internet du 25 novembre au 12 décembre 2013 auprès d'un échantillon de 1.803 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.