Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Titanic comme si vous y étiez, à Paris Expo

AFP Video01/06/2013 à 22:11

Plus d'un siècle après son naufrage, le Titanic accoste pour l'été à Paris Expo, Porte de Versailles, mis en scène dans une exposition qui promet "de vrais objets, de vraies histoires".

"Titanic - L'exposition" présente à Paris à partir de samedi et jusqu'au 15 septembre quelque 280 objets provenant du plus grand navire jamais construit, dont le naufrage, le 15 avril 1912, résonne toujours dans la mémoire collective.

"De vrais objets, avec toute l'émotion que cela procure, cela permet de raconter de vraies histoires", explique Pascal Bernardin, président de Encore B, coproducteur de l'exposition avec la société américaine Premier Exhibitions.

Ce sont des objets trouvés dans le "champ de débris" qui s'étire sur 2,5 km de long et 1 km de large autour de l'épave. "Nous nous sommes fixé comme règle morale de ne jamais récupérer d'objets à l'intérieur de l'épave", souligne Paul-Henri Nargeolet, directeur des recherches sous-marines de la société RMS Titanic, "seule société légalement autorisée à récupérer des objets dans la zone de naufrage", filiale de Premier Exhibitions.

Ces objets, souvent en très bon état, vont du lavabo en marbre avec ses robinets au pendentif. Marmite, valise en cuir, pot de dentifrice, brosse et miroir, flacons de produits de toilette, pipe, blague à tabac, pièces et billets, vaisselle... sont présentés dans des vitrines, mais mis en situation grâce à des clichés grand format qui plantent le décor.

Les Français à bord

Des reconstitutions grandeur nature, d'une coursive avec ses portes de cabines, ses éclairages, son tapis moelleux, d'une cabine de première classe avec son ameublement ou encore du "Vérandah Café", finissent de créer l'ambiance. Il y a même un iceberg, qui permet "d'avoir une idée de la température qu'ont pu ressentir les passagers" lorsque le navire a sombré, précise Paul-Henri Nargeolet.

Le célèbre "grand escalier", présenté lors de précédentes expositions aux Etats-Unis, n'a pas pu être reconstitué, faute d'une hauteur sous plafond suffisante. Il est figuré en image.

L'exposition est habitée. Des passagers racontent leur histoire à travers des photographies ou des objets qui sont associés à leur nom, mais aussi grâce à l'audioguide, inclus dans le prix d'entrée (de 12,90 à 15,90 euros). "Plus de 15 comédiens" ont participé à la reconstitution de petites scènes audio. L'audioguide existe en version adulte ou enfant.

L'exposition propose aussi un focus sur les 49 Français qui se trouvaient à bord du bateau, dont 31 passagers embarqués à Cherbourg.

Parmi eux, Lolo et Momon Navratil, 4 ans et 2 ans, que leur père Michel, tailleur, avait enlevé à leur mère dont il était séparé. Il voyageait sous un faux nom. Les deux garçons survivront au naufrage, mais pas leur père, et ils seront connus aux Etats-Unis comme les "orphelins de l'abîme".

La fille de Lolo, Elisabeth Navratil, explique que la découverte de l'épave et la remontée d'objets, parfois controversée, lui a permis de "mettre fin à une angoisse". "J'ai pu enfin me représenter le Titanic", dit-elle.

L'épave repose par 3.800 mètres de fond dans l'Atlantique Nord. "Elle s'est énormément dégradée" depuis sa découverte en 1985, indique Paul-Henri Nargeolet. "Elle se recycle et va disparaître petit à petit".


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.